Un homme décède dans un accident de voiture à Luque après avoir percuté un arbre

Un homme de 57 ans a perdu la vie dans un tragique accident de la route survenu à Luque, en Andalousie. L’accident s’est produit sur le Paseo de Las Delicias, près des Cruces, vers 11h45. Les secours ont été alertés après qu’un véhicule ait fait une sortie de route et se soit renversé, laissant une personne piégée à l’intérieur. Les services d’urgence ont rapidement été déployés, incluant le Centre d’Urgences Sanitaires 061, les Pompiers de Baena, la Garde Civile et la Police Locale. Les pompiers ont sécurisé le véhicule qui avait heurté un arbre après sa sortie de route. Malheureusement, à leur arrivée sur les lieux, les secours n’ont pu que constater le décès du conducteur, un homme de 57 ans. L’accident a eu un impact tragique sur la communauté locale, laissant un vide et une tristesse profonde.

Ici la source de l’info.

Francisco Úbeda : le sportif qui défie le temps

La vie de Francisco Úbeda Cordón est marquée par une passion démesurée pour le sport, qui l’a conduit à dépasser les 80 ans avec la même passion, lucidité, capacité de surmonter les obstacles et vitalité qu’à ses jeunes années. Sa pratique sportive, débutée dès son adolescence, semble lui servir de fontaine de jouvence, lui procurant une énergie et une vitalité hors du commun. Dès sa jeunesse, ce sévillan a alterné entre le handball, jouant pour l’équipe de l’Université Laboral de Zamora, et la gymnastique sportive, démontrant déjà sa polyvalence. Cependant, c’est l’athlétisme qui a comblé ses attentes et qu’il continue à pratiquer à haut niveau, participant à des championnats en Andalousie et en Espagne.

Son année 2023 exceptionnelle, marquée par la reprise de la compétition et la collection de médailles, lui vaut d’être nommé parmi les candidats au titre de Meilleur Sportif Individuel Sévillan lors de la Gala du Sport de 2024. En effet, il sera le sportif le plus âgé jamais nominé dans l’histoire de ces prix, aux côtés de personnalités comme Jesús Navas du FC Séville ou les rameurs du Club Nautique Javier García et Jaime Canalejo. Ce prix, qui ne prend pas en compte l’âge des sportifs, est un hommage à l’excellence des résultats de Francisco Úbeda en 2023, mais surtout à son dévouement et sa passion pour le sport, qui font de lui une référence pour les jeunes sportifs.

Malgré une pause nécessaire pour s’occuper de sa femme malade, Francisco Úbeda est revenu en force l’année dernière, remportant deux titres de champion d’Espagne M80 en lancer de marteau et de javelot, ainsi qu’une médaille d’argent au lancer de poids. Il a également décroché l’or en salle lors du championnat national à Antequera. Son palmarès impressionnant comprend 32 médailles aux championnats d’Espagne d’athlétisme M80, ainsi que 14 titres nationaux. Malgré des problèmes de santé, dont un souci cardiaque et des interventions chirurgicales pour des prothèses de genou et de hanche, Francisco Úbeda continue à pratiquer et à exceller en athlétisme, démontrant une passion et une détermination inébranlables.

Sa longue et riche expérience dans le monde du sport en fait un candidat de choix pour le titre de Meilleur Sportif Individuel Sévillan de l’année 2024, reconnu pour son dévouement, sa discipline et sa capacité à inspirer les générations futures. Sa passion pour le sport et sa persévérance en font un exemple à suivre pour tous ceux qui croient en la force du dépassement de soi et de la volonté.

Ici la source de l’info.

Une foire sauvage à Cáceres

Una imagen de la antigua feria en Los Fratres.

Les origines de la Foire de Mai sont strictement liées aux animaux. Cette rencontre annuelle a été créée pour faciliter les transactions commerciales entre les éleveurs, une activité prédominante à la fin du XIXe siècle dans une ville qui a tardé à se développer avec la Révolution Industrielle. À Cáceres, cette transition entre le XIXe et le XXe siècle a été favorisée par la découverte de la fosforite, qui a donné naissance à une expérience minière et industrielle.

Bien que les origines absolues de la foire remontent au XIIIe siècle, évoquant les transactions commerciales, principalement de bétail, qui se déroulaient dans la ville, c’est au milieu du XIXe siècle que les éleveurs de Cáceres ont lutté pour créer une foire bovine à la hauteur de l’importance d’une capitale provinciale. Un dossier inédit de 1863 conservé aux Archives de la Diputacion de Caceres montre que la municipalité demandait au gouvernement civil de permuter une partie de la Dehesa Boyal pour organiser la foire annuelle de mai dans une zone particulière de la ville.

La première Foire de Mai reconnue remonte à 1896, sous le mandat du maire Nicolás Carvajal Cabrero, après de nombreuses réunions avec les éleveurs. Elle a eu lieu à El Rodeo, puis a été déplacée à l’ancienne gare, aujourd’hui connue sous le nom de Los Fratres, pour finalement s’installer dans l’ancien terrain d’aviation à la fin des années 80, où elle se tient toujours.

Le chroniqueur officiel de Cáceres, Fernando Jiménez Berrocal, souligne que ces foires étaient une nécessité pour dynamiser l’économie et le commerce de la ville pendant quelques jours. Ces événements étaient le principal attrait pour les visiteurs et ont permis de réaliser différentes transactions.

La foire du bétail était essentielle dans la société extrémadurienne des siècles passés, expliquant ainsi l’importance de ce commerce à Zafra ou Trujillo. Les animaux achetés et vendus étaient des éléments essentiels pour les activités quotidiennes des propriétaires, et ces foires étaient l’occasion de renforcer les troupeaux ou de s’en débarrasser.

Au fil des décennies, cette rencontre animale a perdu en popularité jusqu’à ce que l’Association Culturelle Amis du Parc du Prince la relance. Aujourd’hui, une nouvelle édition se tiendra au Recinto Hípico de Cáceres, en partenariat avec la municipalité. Cette concentration mulets-ânes-chevaux accueillera les animaux avec leurs documents officiels, et une subvention de 5 euros par animal sera offerte.

Ici la source de l’info.

Un camion en feu bloque l’autoroute A-92 à Archidona

Un incendie de camion a forcé la fermeture de l’autoroute A-92 en direction de Séville au kilomètre 168, à Archidona. Les autorités ont mis en place une déviation par la route A-92M pour contourner l’incident. Les services d’urgence ont été alertés vers 14h50 après des signalements de véhicule en feu. La Garde civile de la circulation et le service de maintenance de la route sont actuellement sur place, mais aucun blessé n’a été signalé.

En parallèle, un autre incident impliquant un camion s’est produit dans la province ces derniers mois. Le 16 avril dernier, la route A-7281 à Antequera a dû être fermée en raison du renversement d’un camion transportant une machine broyeuse. L’accident s’est produit vers 13h00 au kilomètre 4,5 de la route, sans qu’aucun blessé ne soit à déplorer.

Les autorités ont mis en place une voie alternative à la sortie 146 d’Antequera et ont recommandé de suivre les indications des opérations sur le terrain. Ces incidents rappellent l’importance de rester vigilant sur les routes et de respecter les consignes de sécurité pour éviter de tels accidents.

Ici la source de l’info.

Ne pas voter, c’est risquer de voir un sourire triomphant sur le visage de Sánchez

Le président du PP-A et de la Junta de Andalucía, Juanma Moreno, a mis en garde ce samedi les membres du parti en les prévenant qu’en cas de non participation aux élections, « nous pourrions voir Pedro Sánchez avec un large sourire ». Il a ainsi mis en garde contre la tentation de considérer le scrutin du 9 juin comme des « élections de second ordre, voire de troisième ».

Il a souligné que ces élections sont méconnues par 80% de la population, affirmant que « eux se frottent les mains » car « les choses sont compliquées du point de vue électoral », notamment en Andalousie où le PP n’a jamais remporté les élections européennes. Il a attribué cette situation au fait qu’une part importante de leur électorat ne se rend pas aux urnes.

Moreno a souligné l’importance des élections européennes pour l’ensemble de la nation, rappelant que « l’Europe est notre maison » et que de nombreuses réalisations et programmes bénéficient de l’Union européenne. Il a mis en avant la réponse collective à la pandémie de coronavirus, les fonds de récupération et d’autres initiatives telles que les becas Erasmus ou les fonds Feder.

Il a mis en garde contre la volonté du président du gouvernement de faire de ces élections un aval à ses politiques d’alliances, critiquant le mépris envers leur terre. Il a également souligné les conséquences économiques des politiques de Sánchez, accusant ce dernier de vouloir augmenter la dette et de maintenir un gouvernement paralysé.

Moreno a également critiqué les dirigeants socialistes actuels pour leur manque de soutien envers des figures comme Felipe González et Javier Lambán, et a souligné l’importance des élections pour l’Andalousie, en particulier en ce qui concerne les fonds pour les infrastructures hydrauliques.

Il a mis en avant le rôle de l’Andalousie en tant que première puissance agricole d’Espagne, soulignant l’importance de cette région pour l’approvisionnement alimentaire de l’Europe. Il a également souligné les investissements du gouvernement andalou dans les infrastructures hydrauliques.

En conclusion, Moreno a appelé à ne pas sous-estimer l’importance de ces élections et a souligné l’engagement sérieux de l’Andalousie dans ce processus démocratique. Il a également lancé un avertissement contre l’abus du Falcon et a souligné l’importance de ces élections pour l’avenir de l’Espagne.

Ici la source de l’info.

Les bars de plage en Andalousie avec les Soletes de l’été 2024: l’endroit idéal pour se détendre au soleil !

La Guía Repsol est une référence incontournable en matière de restauration en Espagne. Elle recense des établissements de toutes sortes proposant une cuisine qui vaut la peine d’être goûtée et visitée, notamment pour leurs emplacements. Dans cette guide, les lieux qui « vous font sourire, vous séduisent par leur proximité, leur offre appétissante et leur bon ambiance » sont reconnus comme des « Soletes ».

Dans cette catégorie de lieux Soletes, on compte un total de 350 dans toute l’Espagne, comprenant des pizzerias, des bars, des restaurants, des terrasses et des chiringuitos. Dans cet article, nous nous concentrerons sur les chiringuitos recommandés par la Guía Repsol dans toute l’Andalousie, offrant la possibilité de déguster un bon repas avec une vue imprenable sur la mer.

La liste des établissements classés comme Soletes par la Guía Repsol pour l’Andalousie est assez longue, mais dans cet article, nous résumons ceux situés sur les plages ou offrant une vue sur la mer, classés par provinces:

– Huelva
– Paradise Beach Club, Ayamonte
– El Portugué, Isla Cristina
– Mar de Kñas, Isla Antilla
– La Patera, Cartaya
– Chiringuito Bárbaro, Cartaya
– Camarón, Punta Umbría
– Casa Diego, Punta Umbría
– El Pato, Matalascañas

– Cadix
– Paco 18, Sanlúcar de Barrameda
– SAAM Club de Mar, Chipiona
– Chinini, Chipiona
– Manuel Cocina Copas, Chipiona
– Tk3 Beach Bar, El Puerto de Santa María
– Amarola, El Puerto de Santa María
– Bodega Jerezana, El Puerto de Santa María
– Tirabuzón, Cadix
– La Atrevida, Cadix
– Musalima, Cadix
– Arsenio Manila, Cadix
– Bebo los vientos, Cadix
– Sea Soul, Chiclana
– El Cuartel del Mar, Cadix
– La Ola, Conil
– El Huerto, Conil
– The Singular Coffee, Los Caños de Meca
– Casa Otero, Tarifa

– Malaga
– Sonora Beach, Estepona
– La Escollera, Estepona
– La Mar Bonita, Torremolinos
– El Sardiná, Torremolinos
– Vicen-Palaya, Málaga
– Chiringuito Gutiérrez, Málaga
– El Cabra, Málaga
– El Caleño, Málaga
– Galerna, Málaga
– Mafalda, Málaga
– Miguelito el cariñoso, Málaga
– El Tintero, Málaga
– Avante Claro, Rincón de la Victoria
– Alma Playa, Rincón de la Victoria
– La Plata Casa Matilde, Vélez-Málaga
– El Hornillero, Vélez-Málaga
– El Saladero, Vélez-Málaga
– Ayo, Nerja

– Grenade
– La Bahía, Salobreña

– Alméria
– Pa’Levante, Roquetas de Mar
– Chiringuito La Orilla, Roquetas de Mar
– Buono, Almería
– La Bonita, Almería
– La Época de Maricastaña, Almería
– Casa Pepe, San José
– Vittoria, San José
– La Ola, Níjar

Ces chiringuitos avec Soletes offrent une expérience culinaire exceptionnelle dans un cadre idyllique, alliant gastronomie et vue imprenable sur la mer.

Ici la source de l’info.

Le héros de ‘Fils de l’anarchie’ déambule dans les rues les plus célèbres de Cordoue

Ron Perlman, l’un des acteurs les plus renommés du genre de la fiction, a décidé de passer quelques jours dans la capitale cordobaise. À 74 ans, sa carrière est plus vivante que jamais, et il a choisi de s’embarquer dans des aventures européennes avec le film ‘Ya no quedan junglas adonde regresar’, une adaptation de ce roman qui promet de laisser sans voix les amateurs de bons thrillers. Le réalisateur Gabriel Beristain a réussi à réunir autour de Perlman un grand casting d’actrices comme Megan Montaner ou Karra Elejalde.

Perlman, qui a incarné Hellboy et qui a enregistré plusieurs succès au box-office en tant que protagoniste avec des productions telles que ‘Sons of Anarchy’, a voulu se reposer quelques jours en Andalousie, plus précisément à Séville et à Cordoue. Il a participé à la Feria de Abril de Séville, où on a pu le voir profiter de sites emblématiques comme la Plaza España ou le Puente de Triana. Mais pour ses derniers jours dans la communauté andalouse, Cordoue a été sa destination choisie.

Sur ses réseaux sociaux, on a pu voir une vidéo de l’acteur avec sa partenaire, Allison Dunbar, profitant de la Calleja de las Flores et de toute la mística floral qui a envahi la ville pendant le mois de mai. Ron Perlman a choisi Cordoue comme dernière étape de ses vacances en Espagne, avant de retourner à sa routine stressante à Hollywood. Une escapade bien méritée pour cet acteur talentueux qui continue de briller sur les écrans du monde entier.

Ici la source de l’info.

La mairie de Séville lance une nouvelle aide pour l’installation d’ascenseurs: Ne manquez pas cette opportunité!

Le Ayuntamiento de Sevilla a lancé une nouvelle convocation d’aides pour l’installation d’ascenseurs dotée de 2,4 millions d’euros. Selon le délégué à l’Urbanisme, Juan de la Rosa, l’objectif est d’atteindre le plus grand nombre possible de bâtiments résidentiels « et de continuer à éliminer les appartements prisons, une priorité de ce gouvernement ». De la Rosa a expliqué que « le parc de logements de Séville présente dans de nombreux quartiers des bâtiments anciens, avec une population majoritaire âgée, ayant des problèmes de mobilité et des ressources économiques et de gestion limitées, ce qui les empêche de mener une vie indépendante et autonome en raison des problèmes d’accessibilité des bâtiments ».

Les aides proposées sont des subventions en nature destinées à des actions de fourniture, de travaux et d’installation d’ascenseurs dans des immeubles résidentiels, le taux de subvention étant de 95% du coût de l’intervention et de 100% des honoraires techniques pour la rédaction des projets et la direction des travaux, où l’administration agira également en tant que promoteur.

Le montant restant (5%) jusqu’à compléter le coût total des interventions sera apporté par la communauté de propriétaires bénéficiaire. Les subventions couvriront l’installation d’ascenseurs et tous les travaux nécessaires et essentiels pour obtenir l’accessibilité universelle dans le bâtiment, y compris les démolitions de planchers, les modifications de la distribution des cages d’escalier, la construction de rampes ou l’installation de plateformes élévatrices, entre autres.

« Les demandes seront priorisées en fonction du nombre de foyers et d’habitants résidents concernés, en accordant une attention particulière aux communautés de propriétaires d’immeubles situés dans des Zones qualifiées de Besoins de Transformation Sociale (ZNTS), avec des ressources économiques limitées et des difficultés de gestion supplémentaires pour résoudre les problèmes d’accessibilité ».

Le délégué a rappelé que le contrat, de l’appel de 2018 pour l’installation de 13 ascenseurs pour 175 logements dans les quartiers de Macarena, San Pablo ou Cerro-Amate, a été débloqué le mois dernier, et que les travaux sont déjà en cours.

Par ailleurs, le Conseil de Gouvernement de la Gerencia de Urbanismo et Medio Ambiente a également approuvé ce mercredi d’accepter la donation par la Junta de Andalucía des pergolas bioclimatiques de l’EXPO’92. Il s’agit de structures métalliques, de dimensions 6×12 mètres, soutenues par des bases en béton, sur lesquelles étaient placées des jardinières avec des plantes, principalement des plantes grimpantes capables de fournir de l’ombre végétale.

Certaines de ces pergolas sont toujours installées aujourd’hui dans l’ancien site de l’Exposition, et d’autres ont été réutilisées dans différents espaces de la ville. La plupart sont cependant démontées dans le Charco de la Pava à la Cartuja, sur une parcelle appartenant à la Junta et rattachée à la Direction Générale du Patrimoine.

En plus d’accepter cette donation, l’Urbanisme va confier au Service de Rénovation Urbaine et de Conservation de l’Édification l’élaboration des cahiers des charges pour lancer les travaux d’adaptation et d’installation de ces structures modulaires dans différents espaces. La remise effective des pergolas sera conditionnée par l’élaboration de l’inventaire correspondant.

Ici la source de l’info.

Solvia lance sa campagne estivale: « Soleil, mer et bonheur garantis! »

Solvia lance sa campagne estivale pour faciliter l’accès à une deuxième résidence en propriété, offrant une sélection de 212 propriétés résidentielles à des prix abordables près de la côte d’Alicante. Avec un prix moyen de 133.181 euros et une superficie moyenne de 105 mètres carrés, cette promotion vise à permettre à un plus grand nombre de personnes de profiter des opportunités du marché immobilier.

Au niveau national, Solvia propose plus de 1.500 biens immobiliers à un prix moyen de 128.600 euros et une superficie moyenne de 100 mètres carrés. Les provinces les plus représentées sont Murcia, Tarragona, Cádiz, Barcelona, Valencia, Almería, Castellón et Girona. En termes de prix, Almería, Castellón et Cádiz se distinguent comme les zones les plus abordables pour investir dans une résidence secondaire.

Alicante et Barcelona se positionnent comme les marchés les plus coûteux de la promotion, tandis que la Comunidad Valenciana, la Catalogne et l’Andalousie sont les régions avec le plus grand nombre de biens sélectionnés. Enfin, Andalousie et Catalogne affichent les prix au mètre carré les plus élevés, tandis que la Région de Murcia et la Galice se démarquent comme les régions les plus accessibles économiquement.

Cette campagne de Solvia offre ainsi une opportunité pour les investisseurs à la recherche d’une résidence secondaire abordable près de la côte, avec une variété de biens immobiliers disponibles dans différentes provinces espagnoles.

Ici la source de l’info.

Le SAS compte plus de 1 000 médecins actifs en âge de prendre leur retraite volontaire, jusqu’à 69 ans.

La sanidad andaluza a clôturé l’année 2023 avec un total de **1 020 médecins** actifs dans le système bien qu’étant en âge de prendre leur retraite volontairement; plus précisément, avec des âges compris entre 66 et 69 ans, un quart d’entre eux – soit un total de 255 – se trouvaient dans la province de **Séville**.

Ces informations ont été communiquées dans une réponse écrite de la conseillère de la Santé et de la Consommation, **Catalina García**, à une série de questions enregistrées par des députés de Vox demandant à la Junta des informations sur le nombre de « médecins **en âge de retraite** » exerçant leurs fonctions au sein du Service Andalou de Santé (SAS) dans chacune des huit provinces andalouses.

La réponse de la conseillère à ces questions, datée du 12 mars et consultée par Europa Press après sa publication cette semaine dans le Bulletin Officiel du Parlement d’Andalousie, détaille par provinces les chiffres des professionnels âgés de **66 à 69 ans** actifs au 31 décembre 2023.

Le nombre total de médecins dans cette situation s’élevait à 1 020 dans l’ensemble de l’Andalousie à la fin de l’année dernière, dont 255 dans la province de Séville, et 164 dans la province de **Málaga**, qui devançait ainsi Cordoue, avec un total de 136.

Derrière ces provinces se trouvaient, en termes de médecins actifs en âge de retraite, Cadix avec 135, Grenade avec 129, Almería avec 83, Jaén avec 75, et enfin Huelva avec 43.

Une décision volontaire

Le Service Andalou de Santé (SAS) a inclus dans le Plan d’Organisation des Ressources Humaines approuvé en mai 2019 la possibilité pour certains professionnels de santé de pouvoir **prolonger volontairement** leur service actif « jusqu’à l’âge de 70 ans ».

Plus précisément, cette option a été accordée au « personnel sanitaire titulaire d’une licence qui possède la capacité fonctionnelle nécessaire, des catégories de médecins spécialistes de zone dans leurs différentes spécialités, des médecins de famille dans leurs différents postes – Équipes de Soins Primaires de Base, dispositifs de soutien, dispositifs de soins critiques et urgences, unités d’urgence hospitalières et centres de transfusion, de tissus et de cellules – et des pédiatres en Soins Primaires, « conformément aux termes établis dans le paragraphe deux de l’article 26.2 de la Loi 55/2003 du 16 décembre, du **Statut Cadre** du personnel statutaire des services de santé ».

Ainsi, le Plan d’Organisation des Ressources Humaines susmentionné, consigné dans une résolution de la Direction Générale du SAS en date du 20 mai 2019, prévoyait que, bien que l’âge de la retraite obligatoire établi dans le Statut Cadre – du personnel statutaire des services de santé – soit de 65 ans, la « personne intéressée peut **demander volontairement** de prolonger son service actif jusqu’à atteindre, au maximum, l’âge de 70 ans ».

« Cette **exceptionnalité** doit être autorisée par le service de santé en fonction des besoins de l’organisation articulés dans le cadre des plans d’organisation des ressources humaines », précise également ladite résolution du 20 mai 2019.

Le ministère de la Santé exprime une **énorme reconnaissance** à ces médecins qui décident de prolonger volontairement leur âge de retraite, comme l’ont souligné des sources de ce département du gouvernement andalou à Europa Press, qui considèrent également comme un « luxe » le fait qu’au milieu du contexte actuel de « pénurie de professionnels », la santé andalouse puisse bénéficier de l’**expérience** que ces médecins continuent d’apporter.

Ici la source de l’info.

La Junta de Andalucía élargit les droits de maternité aux personnes transgenres enceintes

La Consejería de Justicia, Administración Local y Función Pública de la Junta de Andalucía va adapter la réglementation régionale en matière de journée de travail, vacances et congés dans le domaine de l’administration générale de la Junta, de ses institutions, agences administratives et agences de régime spécial – qui emploient près de 42 000 travailleurs – de manière à spécifier que dans le cas du congé de maternité pour la mère biologique, ce terme – celui de mère biologique – «inclut les personnes transgenres enceintes».

Dans les instructions publiées et consultées par Europa Press, la Direction générale des Ressources humaines et de la Fonction publique précise que dans le cas du congé pour le soin d’un enfant mineur atteint de cancer ou d’une autre maladie grave, le droit à ce congé est étendu jusqu’à 23 ans si la maladie a été diagnostiquée avant que l’enfant n’atteigne la majorité et que le besoin de soins directs, continus et permanents persiste; ou jusqu’à 26 ans en cas de handicap égal ou supérieur à 65% si le degré de handicap est attesté avant l’âge de 23 ans.

De plus, l’absence du travail pour cause de force majeure du personnel salarié est réglementée lorsqu’elle est nécessaire pour des raisons urgentes liées à des membres de la famille ou des cohabitants, en établissant que le travailleur aura le droit de s’absenter en cas de force majeure lorsque cela est nécessaire pour des raisons familiales urgentes liées à des membres de la famille ou des personnes cohabitantes en cas de maladie ou d’accident qui rendent sa présence immédiate «indispensable».

La directive de la Junta indique que «toutes les absences, retards, présences ou départs du lieu de travail et, en général, tout manquement en matière de journées et d’horaires, nécessiteront une notification immédiate au chef de service ou, le cas échéant, à la personne responsable du centre, de l’unité ou de la dépendance, qui le transmettra ensuite à l’unité de personnel correspondante».

En ce qui concerne les congés de maternité pour la mère biologique, celle-ci aura droit à un congé rémunéré supplémentaire de quatre semaines. Ce congé est «non transférable à l’autre parent, adoptant, tuteur ou accueillant, et sera pris de manière ininterrompue une fois le congé de maternité ou le congé d’adoption, de garde en vue de l’adoption ou d’accueil terminé».

Ici la source de l’info.

Le PSOE tempère ses ambitions écologiques dans la candidature de Ribera pour ne pas perdre le vote rural.

El presidente del Gobierno, Pedro Sánchez, y la vicepresidenta tercera, Teresa Ribera.

La vice-présidente troisième de la Transition écologique et candidate du PSOE aux élections européennes, Teresa Ribera, a été critiquée pour son orthodoxie dans le secteur agricole, même au sein de son propre parti. Ses décisions, telles que la réduction des apports en eau du transfert Tajo-Segura, le plan de conservation du loup ibérique et les assouplissements des exigences pour les projets d’énergies renouvelables, ont suscité des désaccords. Les socialistes tentent de concilier cette approche écologiste pour attirer les voix de la gauche tout en ne perdant pas le soutien du monde rural.

Cependant, Teresa Ribera a récemment adouci son image dogmatique en concluant des accords avec le Parti Populaire sur des questions environnementales majeures, comme l’accord de Doñana et celui du Mar Menor. Ces accords montrent sa volonté de consensus et de dialogue, tout en atténuant son image de radicalité.

Les socialistes associent désormais leur engagement écologique à des mesures sociales, critiquant le « négationnisme » de Vox et du PP. Ils soulignent l’importance de prendre des mesures pour faire face à la sécheresse et au changement climatique qui touchent le secteur agricole.

Dans le cadre des élections européennes, le PSOE cherche à ne pas perdre le soutien des électeurs ruraux, qui se sont tournés vers le PP et Vox. Ils veulent concilier l’écologie, les revendications du monde rural et les mesures nécessaires pour éviter de pénaliser ce secteur.

Ce jeu d’équilibre est crucial pour le PSOE, qui cherche à attirer les électeurs de gauche sans négliger le centre et le monde rural. Ils souhaitent rapprocher leurs résultats des élections générales précédentes et réduire l’écart avec le PP, qui considère ces élections comme une sorte de second tour.

Ferraz mise sur la fragmentation des voix de gauche pour mobiliser un électorat qui se tourne vers le PSOE. Ils espèrent attirer les électeurs de Sumar vers leur parti et cristalliser le vote progressiste lors des élections européennes.

Ici la source de l’info.

Quand la tempête s’apaise

Le célèbre écrivain à succès Manel Loureiro (Pontevedra, 1975) a remporté jeudi soir, à minuit passé, le Prix du Roman Fernando Lara avec son œuvre « Cuando la tormenta pase », un thriller se déroulant en Galice. Loureiro, connu pour être l’auteur de la trilogie à succès « Apocalípsis Z » et dont le dernier livre est « La ladrona de huesos », a expliqué que le roman lauréat se déroule sur une petite île atlantique dont les habitants ont de nombreux secrets à cacher et dont le protagoniste « devra se battre pour survivre ».

Lors d’une cérémonie au Real Alcázar de Séville, le jury a annoncé le lauréat du prix littéraire, doté de 120 000 euros, ce qui en fait le cinquième prix de roman le mieux doté en Espagne. Lors de sa première édition en 1996, le lauréat du Prix Fernando Lara était Terenci Moix. D’autres lauréats de ce prix incluent Francisco Umbral, Juan Eslava Galán et Ángeles Caso.

Visiblement ému en recevant le prix, Manel Loureiro a avoué se sentir « fier, ému et heureux », ainsi que « submergé » face aux noms des précédents lauréats. Pour écrire le roman, l’écrivain a passé plusieurs jours sur une île, « dans la solitude la plus absolue ». « C’est là que la majeure partie de l’histoire a commencé à émerger », incluant des éléments destinés à captiver le lecteur et jouer avec ses émotions, a expliqué Loureiro lors d’une rencontre avec des journalistes après avoir reçu le prix.

Dans le roman, ce qui devait être au départ un séjour agréable se transformera en un véritable enfer pour le protagoniste, Roberto Lobeira, un écrivain à la recherche d’une grande histoire qui se retrouvera plongé dans une série d’événements terribles mettant sa vie en jeu. Au milieu d’une tempête impressionnante le laissant isolé, apparaît un colis qui déclenchera la rancœur et les vieux comptes non réglés des habitants qui cachent bien plus qu’ils ne le disent.

Il y a des parallèles entre le protagoniste du roman, un « écrivain qui a quitté le journalisme », et Loureiro, un avocat qui a quitté le cabinet pour se consacrer entièrement à la littérature après le succès écrasant de son blog, devenu le thriller d’horreur « Apocalipsis Z: El principio del fin ». Ce roman est devenu un phénomène viral avec un grand succès aux États-Unis. En fait, certains le surnomment le Stephen King espagnol.

Avec son nouveau roman, Loureiro espère captiver « beaucoup de gens », du « rat de bibliothèque » au « lecteur occasionnel ». Il voit la littérature comme une passion, un moyen de s’amuser et de se transporter dans un autre monde.

Le secret pour remporter ce prix est « travailler et travailler ». « C’est la seule clé pour pouvoir faire quelque chose comme ça, en plus d’un peu de chance », a reconnu l’auteur, qui accumule une multitude de manies en écrivant, comme terminer la journée en écrivant un mot se terminant par la lettre « a », sinon le lendemain ne commencera pas bien, a-t-il plaisanté.

Le jury de cette vingt-neuvième édition est composé d’Ana María Ruiz-Tagle, au nom de la Fondation AXA, qui parraine ce prix littéraire, des écrivains et membres de la RAE Pere Gimferrer et Clara Sánchez, de l’écrivaine Nativel Preciado, et d’Emili Rosales, qui agit en tant que secrétaire avec voix.

La cérémonie a été présentée par le journaliste Jesús Vigorra, et des personnalités telles que le président du Parlement andalou, Jesús Aguirre, la conseillère en développement éducatif et en formation professionnelle, Patricia del Pozo, ou le maire de Séville, José Luis Sanz, ont assisté à l’événement.

Le Prix du Roman Fernando Lara, qui se tient dans le cadre de l’accord de collaboration entre la Fondation AXA et le Groupe Planeta pour le développement et la promotion de la culture en Andalousie, a reçu un total de 565 romans originaux et inédits du monde entier. Parmi eux, 308 provenaient d’Espagne et 212 du continent américain. Le roman gagnant, « Cuando la tormenta pase », sera publié par Editorial Planeta le 19 juin prochain.

Ici la source de l’info.

L’achat de logements chute de 19% en mars et retrouve des taux négatifs

La compraventa de viviendas en marzo de 2024 experimentó un retroceso significativo del 19,3% en comparación con el mismo mes del año anterior, totalizando 44.878 operaciones, según datos del Instituto Nacional de Estadística (INE). Este descenso marca un retorno a tasas negativas luego de un aumento del 5,8% en febrero que puso fin a un año de caídas interanuales.

El descenso interanual en marzo se debió tanto a la disminución de las operaciones en pisos nuevos, que bajaron un 14%, como en viviendas usadas, que se redujeron un 20,5% interanual, alcanzando las 35.961 operaciones. Del total de viviendas transmitidas por compraventa, el 93% fueron viviendas libres y el 7% protegidas. La compraventa de viviendas libres descendió un 18,5% interanual, mientras que la de viviendas protegidas se hundió un 28,8%.

En términos mensuales, la compraventa de viviendas disminuyó un 15% en marzo con respecto a febrero. En los tres primeros meses de 2024, se registró una reducción del 5,6%, con un avance del 3% en viviendas nuevas y un retroceso del 7,6% en viviendas usadas.

En cuanto a las variaciones regionales, Navarra y Cantabria fueron las únicas en presentar tasas anuales de variación positivas en marzo, mientras que Andalucía, Islas Baleares y la Región de Murcia registraron los mayores descensos.

En resumen, la compraventa de viviendas en marzo de 2024 mostró un importante retroceso interanual, con un descenso tanto en pisos nuevos como usados, y una disminución en las operaciones de viviendas libres y protegidas. Las cifras regionales también reflejan fluctuaciones en el mercado inmobiliario, con algunas comunidades mostrando variaciones positivas y otras pronunciadas caídas.

Ici la source de l’info.

Numéros d’urgence essentiels pour la Romería del Rocío 2024 : Restez en sécurité pendant le pèlerinage!

Le Rocío 2024 se tiendra du vendredi 17 mai au lundi 19. Des milliers de personnes rempliront le village pendant ces jours, tout comme les nombreux accompagnants des filiales qui font le chemin jusqu’à là-bas. En raison de l’ampleur de cette célébration et de toutes les personnes qu’elle rassemble, la mise en place d’un dispositif d’urgence tel que le Plan Romero est nécessaire, qui sera actif du lundi 13 au jeudi 23 mai.

Le Plan Romero 2024 couvre de nombreuses mesures pour que le Rocío se déroule avec le moins d’incidents possible. Selon la Junta de Andalucía, cette édition compte plus de 7 000 effectifs; de plus, les 127 filiales ont été dotées d’équipements tels qu’un défibrillateur automatique et leurs responsables ont été formés pour être familiarisés avec l’utilisation de ces équipements de sécurité. De plus, sur le plan technologique, le Plan Romero 2024 dispose de drones, de systèmes de flux de personnes et de contrôle des affluences, de technologie de localisation par GPS, d’instruments d’alerte de masse en cas d’urgence, de localisation avancée des appels, de la plateforme de gestion intégrée des urgences, de téléphones satellitaires et du nouveau réseau de radio d’urgence. De plus, cette année, l’Intelligence Artificielle est intégrée au dispositif pour la romería, à travers un assistant virtuel qui permet, via l’application du Plan Romero, de poser des questions et de demander des informations sur le chemin et le dispositif d’urgence.

En termes de santé, le Plan Romero 2024 comprend treize points d’assistance et un hôpital central dans le village, sous la coordination du Centre d’Urgences Sanitaires 061 de l’Andalousie, avec plus de 200 professionnels de la santé déployés dans la région pour fournir une assistance aux pèlerins. De plus, un Centre de Coordination des Urgences (112) est installé près du sanctuaire, selon le Plan Aldea 2024 de la Mairie d’Almonte, avec du personnel d’urgence, des professionnels de la santé, la Guardia Civil, les pompiers et le GREA (Groupe d’Urgences de l’Andalousie). Il est également important de connaître les numéros d’urgence principaux qui pourraient être utiles pendant cette fête, en plus du 061 et du 112, d’autres numéros sont disponibles sur le site officiel du Tourisme d’Andalousie.

En outre, il est conseillé de connaître certains numéros d’urgence relatifs au village du Rocío, disponibles sur le site web de la Mairie d’Almonte. Tous ces numéros de téléphone sont à la disposition des pèlerins pour que ce Rocío 2024 se déroule avec le moins d’incidents possible, garantissant le bien-être des milliers de dévots qui se rassemblent pendant ces jours dans le village d’Almonte.

Ici la source de l’info.

Un fonds d’investissement révolutionnaire: Combattre le sans-abrisme en bourse ?

Ángela y Laafou son dos mujeres migrantes que comparten piso en el barrio de Pino Montano de Sevilla gracias a AFAVI y TuTECHÔ.

La inversión de impacto social es un concepto poco conocido en España, pero está abriendo una nueva vía de colaboración público-privada en ámbitos como la acción social. En este contexto, surge la pregunta de si la alianza entre sociedades inmobiliarias y « empresas con alma » como TuTECHÔ, junto con las organizaciones del tercer sector, puede ser la solución al acuciante problema de la vivienda.

TuTECHÔ es una compañía que cuenta con una cartera de viviendas que rehabilita para alquilárselas a ONG a precios por debajo del mercado, con el objetivo de ayudar a personas en situaciones muy vulnerables. Esta iniciativa surge ante la escalada exponencial del sinhogarismo en España y los problemas a los que se enfrentan tanto las familias para acceder a una vivienda como las organizaciones sociales que trabajan para sacar a las personas de las calles.

Según la Encuesta de personas sin hogar de 2022 del INE, un total de 28.552 personas sin hogar son atendidas en centros asistenciales en España, lo que representa un aumento del 24,5% desde 2012. Las principales causas del sinhogarismo incluyen empezar de cero tras llegar de otro país, la pérdida del trabajo y el desahucio de la vivienda.

La sociedad de inversión TuTECHÔ ha permitido a organizaciones como AFAVI proporcionar viviendas a personas en situación de calle. Gracias a esta colaboración, mujeres como Ángela y Laafou pueden rehacer sus vidas con sus hijos en recursos residenciales, lo que les brinda la oportunidad de ser autónomas y salir adelante.

La alianza entre el sector inmobiliario y las ONG, impulsada por empresas como TuTECHÔ, ha demostrado ser una estrategia eficaz para abordar el problema de la vivienda y ayudar a personas en situación de calle. Los inversores en este tipo de proyectos no buscan una gran rentabilidad económica, sino que priorizan el impacto social, la responsabilidad corporativa y el compromiso con la comunidad. Entre las empresas que han apostado por esta iniciativa se encuentran Adaptalia, Alquiler Seguro, BME, EY, entre otras.

En resumen, la inversión de impacto social está emergiendo como una herramienta poderosa para abordar problemas sociales complejos como el sinhogarismo, y la colaboración entre el sector privado, las ONG y el gobierno puede ser clave para encontrar soluciones innovadoras y sostenibles.

Ici la source de l’info.

Une femme de 61 ans évacuée à l’hôpital après un incendie dans sa cuisine à Jaén

Une femme de 61 ans a été affectée par inhalation de fumée lors d’un incendie survenu dans la cuisine d’un appartement à Jaén, en Andalousie. L’incident s’est produit dans un immeuble de sept étages situé dans la rue Eduardo García Maroto. Les pompiers, la police nationale et la police locale ont été rapidement mobilisés pour intervenir sur place. Les services médicaux ont pris en charge la victime et l’ont transportée à l’hôpital Neurotraumatologique. L’incendie a été rapidement maîtrisé par les pompiers, sans nécessiter d’évacuation de l’immeuble. Le trafic a pu être rétabli dans la zone peu de temps après.

Ici la source de l’info.

Date, itinéraire et essentiel à savoir: tout ce qu’il faut savoir!

La Feria de Carmona est l’une des plus importantes d’Andalousie, avec une histoire qui remonte à 1466, lorsque Enrique IV de Castille a accordé à la ville le droit de célébrer annuellement une foire aux bestiaux. Au fil des ans, cette fête a connu une évolution significative, passant d’un événement axé sur le commerce du bétail à une célébration multitudinaire attirant des centaines de visiteurs.

Cette année, la Feria de Carmona se tiendra du 16 au 19 mai, marquant quatre jours de divertissement et de tradition. Tout commence la nuit du mercredi 15 avec la nuit du « pescaito » et « alumbrao » du Real de la Feria, pour se terminer le dimanche 19 après les feux d’artifice.

Le cœur de la foire est son site, situé dans la rue Servilia de la municipalité, qui se transforme en une véritable ville éphémère pendant ces jours. Les visiteurs y trouveront un mélange de stands éphémères et plus permanents, se démarquant par leur taille et leur somptuosité.

Une des caractéristiques les plus distinctives de la Feria de Carmona est la présence de femmes habillées en flamenco. Ce costume, autrefois associé principalement aux femmes de la classe populaire, est devenu un symbole de l’identité andalouse et fait l’objet de mode et de tendance. Pendant la foire, les rues se remplissent de costumes flamencos colorés, ajoutant une touche de grâce et d’élégance à la célébration.

Les sevillanas ne peuvent manquer à ce rendez-vous, chaque jour célébrant sur la rue principale du site le traditionnel défilé de chevaux. Mais la Feria de Carmona n’est pas seulement musique et danse ; c’est aussi l’occasion de profiter de la délicieuse gastronomie andalouse.

En ce qui concerne la programmation de la Feria de Carmona 2024, l’un des événements les plus marquants est le Certamen Provincial de Bailes por Sevillanas, organisé par l’Asociación Cultural Flamenca Amigos de la Guitarra. Ce concours offre aux participants l’opportunité de profiter de l’art du flamenco dans toute sa splendeur, avec des performances de danseurs et danseuses de premier plan.

Pour ceux qui souhaitent se joindre à la célébration, il existe diverses options de transport facilitant l’accès au site de la foire. L’une des façons les plus pratiques d’arriver à la Feria de Carmona est via les transports en commun, en particulier le bus. Depuis Séville, les visiteurs peuvent prendre la ligne M-124, qui offre un service régulier de bus tous les jours. Ce moyen de transport confortable permet aux participants de profiter du voyage sans soucis, tout en se dirigeant vers l’atmosphère festive et excitante de Carmona.

Pour ceux qui préfèrent conduire, Carmona bénéficie de bonnes connexions routières depuis différentes villes d’Andalousie. Depuis Séville, le trajet en voiture jusqu’à Carmona est rapide et simple, en suivant l’A-4 en direction de Cordoue. Une fois à Carmona, il suffit de suivre les indications vers le site de la foire, situé dans la rue Servilia de la municipalité.

Pour ceux qui préfèrent une option plus pittoresque et traditionnelle, il est également possible d’aller à la Feria de Carmona à cheval. Pendant les jours de célébration, de nombreux visiteurs optent pour se rendre au site de la foire à cheval, s’immergeant ainsi dans l’ambiance équestre et ajoutant une touche d’authenticité à l’expérience.

Ici la source de l’info.

Début des Festivités de San Isidro à Alcalá de Henares: Une Fête à ne pas Manquer!

Les festivités de San Isidro à Alcalá de Henares commencent ce vendredi avec un programme complet d’activités culturelles et ludiques, de visites guidées, de musique, de danse et d’un goûter populaire. Parmi les nouveautés de la programmation, il y a la visite du Refugio de la Plaza de Cervantes, des visites guidées de la Antigua Fábrica de Harinas, de la Ciudad Romana de Complutum, de Alcalá Ciudad Patrimonio de la Humanidad, de la Casa de Hippolytus et du Parque O’Donnell.

Ce vendredi, au Centre Civique Manuel Laredo, aura lieu l’ouverture et la présentation des Ateliers de l’Association Socioculturelle Eras de San Isidro de 18h à 20h30. La présentation se poursuivra samedi et dimanche matin et après-midi. Le samedi sera rempli d’activités pour les enfants au Parque de San Isidro, avec des jeux, des ateliers et des séances de yoga.

Le samedi après-midi, le Parque de San Isidro accueillera des performances musicales et des démonstrations d’artisanat. Le dimanche, il y aura un tournoi d’échecs, un défilé de Gigantes y Cabezudos, une messe, une procession en l’honneur de San Isidro Labrador et la remise traditionnelle de rosquillas et de mosaïques. Des animations et des spectacles auront également lieu au Parque San Isidro.

Les festivités se termineront le 15 mai avec un bal populaire, une collation pour les personnes âgées et une messe à l’ermitage de San Isidro. D’autres événements sont également prévus, comme un récital de guitare et une célébration finale le mercredi 15 mai. Pour plus d’informations sur les festivités, des détails sont disponibles sur le site Alcalá Opina.

Ici la source de l’info.

Festivités de San Isidro à Alcalá de Henares 2024 : Vivez l’ambiance !

Du 6 au 14 mai, la ville d’Alcalá de Henares propose une série d’événements et de visites guidées pour célébrer la fête de San Isidro. Chaque jour, à 19h, une novena a lieu à l’Ermita de San Isidro.

Le vendredi 10 mai, des visites guidées gratuites sont organisées dans différents lieux historiques de la ville. À 12h et 13h, une visite de l’ancienne fabrique de farine « La Esperanza » est prévue, suivie d’une visite du Refugio de Plaza de Cervantes à 16h, et enfin une visite de la Cité Romaine de Complutum à 18h.

Le samedi 11 mai, les visites guidées se poursuivent avec une visite de la Ville d’Alcalá, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Des activités sont également prévues à la Quinta de Cervantes et au Parque San Isidro, avec des jeux, des ateliers et des spectacles.

Le dimanche 12 mai, le Parque San Isidro accueillera un tournoi d’échecs, un défilé de géants et de grosses têtes, ainsi que des spectacles de danse et de musique tout au long de la journée. Des visites guidées sont également proposées au Refugio de Plaza de Cervantes et au Parque O’Donnell.

En parallèle, le Centro Cívico Manuel Laredo et le Centre Municipal de Mayores Cervantes proposent des expositions, des spectacles musicaux et des activités tout au long de la semaine.

Cette semaine festive se clôturera le 15 mai avec un bal populaire et une messe solennelle à l’Ermita de San Isidro. Les Alcalainos auront ainsi l’occasion de célébrer ensemble la tradition et la culture de leur ville.

Ici la source de l’info.

Le PP se vante de ses majorités en Andalousie et en Galice pour stimuler sa croissance en Catalogne

Le Parti populaire espagnol doit se débarrasser de son image de parti minoritaire en Catalogne pour ces prochaines élections. Pour y parvenir, il doit impérativement augmenter sa popularité de manière significative. La stratégie adoptée consiste à mettre en avant les réussites de ses dirigeants locaux comme Juan Manuel Moreno et Alejandro Fernández. Ce dernier accompagnera d’ailleurs Isabel Díaz Ayuso lors de son meeting de jeudi et de la clôture de sa campagne le vendredi. L’objectif est de montrer à la population catalane que le Parti populaire est capable de gérer efficacement et de proposer des solutions concrètes pour résoudre les problèmes de la région. Cette nouvelle approche vise à attirer un plus large électorat et à marquer les esprits avant les élections.

Ici la source de l’info.

L’unique groupe qui a accompagné un cortège à Rome jusqu’à présent

La réponse favorable des frères du Cachorro et de l’Espérance de Malaga à la proposition du Saint-Siège de participer au Jubilé des Confréries avec leurs images titulaires en 2025 marquera un moment historique. Ainsi, deux sculptures avec une dévotion et une popularité énormes tant dans leurs villes que en dehors d’elles défileront dans les rues de Rome comme elles le font pendant la Semaine Sainte le 17 mai de l’année prochaine.

Ce sera la deuxième fois que la ville éternelle accueillera le passage de pas venant de notre pays, après que la confrérie des Escolapios de Grenade ait été pionnière il y a près d’un quart de siècle. En l’an 2000, la Vierge de la Plus Grande Douleur, œuvre d’Álvarez Duarte, a défilé sous un dais sur la place Saint-Pierre du Vatican pour l’année jubilaire et l’ouverture du Congrès Eucharistique International à Rome.

Tout comme ce qui se passera en 2025, à cette occasion le pas n’est pas passé en silence, mais la douloureuse de Grenade était accompagnée à tout moment par une fanfare, celle qui à l’époque suivait le pas du dais chaque Vendredi Saint lors de sa procession dans les rues de la capitale de l’ancienne région de Grenade : l’actuelle Banda de Música Nuestra Señora de los Dolores, qui faisait partie de la confrérie des Escolapios et portait le nom de sa dévotion mariale.

La formation musicale est née en 1991 dans la province, dans la commune de Churriana de la Vega. Trois ans plus tard, en août 1994, elle s’est intégrée à la corporation du Christ de l’Expiation et de la Vierge de la Plus Grande Douleur de la capitale, devenant la première fanfare affiliée à une confrérie de Grenade. Une union qui a duré jusqu’en 2010, lorsque les Escolapios ont changé de fanfare et celle-ci est devenue partie de la confrérie des Douleurs.

Ainsi, la Banda de Música de María Santísima del Mayor Dolor a eu le privilège d’accompagner sa confrérie dans sa pèlerinage vers la ville éternelle pour faire résonner ses airs au cœur du monde catholique. C’était le 18 juin de l’an 2000 lorsque pour la première et unique fois à ce jour, les mélodies de ‘Rosario de Montesión’, ‘Encarnación de la Calzada’, ‘Rocío’ ou ‘Amarguras’, entre beaucoup d’autres marches ont retenti dans les rues de Rome. La combinaison entre l’image disposée sous son dais, le bon travail de ses porteurs et l’accompagnement musical de la fanfare ont donné un bel exemple au monde de ce qu’est la Semaine Sainte en Andalousie.

Maintenant, les confréries du Cachorro et de l’Espérance de Malaga reprendront le flambeau et deviendront les porte-étendards d’une des traditions les plus propres à notre terre, y compris du point de vue musical. Pour l’instant, les corporations ont seulement confirmé que les images seront accompagnées de musique, mais pas de la formation correspondante. Cependant, tout laisse à penser que ce seront les bandes de musique de La Puebla del Río et du Paso et de l’Espérance, qui accompagnent actuellement le Christ de l’Expiation et la Vierge de l’Espérance pendant la Semaine Sainte, qui suivront les pas des Douleurs de Grenade.

Maintenant que les détails commencent à se dessiner, on peut imaginer une journée unique comme celle du 17 mai 2025 avec un accompagnement musical idéal tel que les délicieux sons de ‘El Cachorro, saeta sevillana’ ou l’hymne de couronnement d’Artola dans les coins magiques de Rome.

Ici la source de l’info.

La Junta de Andalucía aide à financer le voyage du Cachorro vers Rome

La hermandad del Cachorro a annoncé lors d’un cabildo que le voyage à Rome en mai 2025 pour le jubilé des confréries sera entièrement financé par des sponsors publics et privés. Aucun frais ne sera supporté par la hermandad. Le traslado del Cachorro sera subventionné par la Junta de Andalucía, la mairie de Séville et des institutions bancaires. 85% du financement sera alloué aux frais de transport, le reste étant dédié à la sécurité, l’installation du lieu de départ de la procession, etc. Cette décision a été l’un des sujets principaux du cabildo tenu à la basílica ante el Cristo de la Expiración.

Ici la source de l’info.

Le paresseux démarrage du cycle à la Maestranza: Comment être plus productif en moins d’efforts

No fue el mejor inicio para el serial de novilladas con picadores del abono de la Maestranza: ni los novilleros colmaron las altas expectativas que se habían depositado sobre ellos ni los novillos concretaron detalles especiales. Tanto unos como otros rubricaron con corrección la tarde, un balance a todas luces insuficiente frente a un mercado tan competitivo como escaso. Lo más destacado de la terna fue la solvencia técnica de los dos primeros (Tristán Barroso y Samuel Navalón), mientras que el encierro ursaonense de Julio de la Puerta sobresalió por su bravura, con más movilidad que buen estilo, y pecó de escaso remate.

Volvía dos años después de su ilusionante debut en la Maestranza el extremeño Tristán Barroso, al que injustamente apartaron de la final de aquel ciclo de promoción pese a ser el más destacado de la fase clasificatoria, cuya asombrosa evolución técnica parece haber despuntado por encima de su perfil artístico. La fijeza y codicia de su coqueto primero quedó empañada por su asfixiante prontitud, siempre pegajoso y sin salirse de las telas. Sin posibilidad y sin intentos de adornos, sorprendió la voz y el gesto de tensión del torero, más sereno ante el cuarto. Aquello empezó tras un fallido recibo a portagayola, puesto en pie nada más ver que el novillo desvió su trayectoria de salida. Fue ese Churrero el más formal y maduro en su embestida, que tuvo un par de series en las que, pese a hacerlo a media altura, iba con franqueza. Tras gustarse entre remates y en una serie vibrante por el pitón derecho, fue rápido a por la espada, tratando de agarrar un débil trofeo que se esfumó en cuanto la espada no mejoró el conjunto artístico.

Lo sorprendente de Samuel Navalón es que el verano pasado se presentó en la Maestranza como novillero sin picadores y unos meses después ya muestra el oficio suficiente como para navegar entre corridas de toros. La inversión de Nemesio Matías como apoderado ha dado sus frutos; al menos, en cuanto a la solvencia técnica y a la firmeza de su poderdante. El valenciano destacó especialmente por su estoicismo en los variados quites a los novillos de Barroso, así como sus zigzagueantes y ajustados finales. Si su antecesor tuvo el novillo de más franqueza de la tarde, tuvo éste el de más vibración de los seis de Julio de la Puerta. Fue el quinto, un bonito colorado de blanquísimos pitones y de nombre Carpetero. Pese a su violenta y descompuesta salida, regaló un intenso final tras el acierto técnico de Navalón, que conectó con los tendidos en unos acertados circulares. Perdió con la espada una más que segura oreja tras alargar la faena, complicándose el novillo para la suerte suprema.

Con mucho menos bagaje que sus alternantes llegaba el novillero dinástico Mariscal Ruiz, que para colmo fue premiado con el peor lote de la tarde. Su primero, de buenas hechuras, fue orientándose durante la lidia y llegó sin celo y sin recorrido a la muleta. Más feo era Riguroso, el sexto, pobre de cara y casta. Se esforzó por ambos pitones el de Mairena del Aljarafe, que sólo pudo brillar este domingo con su habilidad en banderillas. Pese al poco éxito de su presentación como novillero con picadores en la Maestranza, el próximo domingo volverá a tener una nueva oportunidad en esta plaza tras convertirse en finalista del Circuito de Novilladas de Andalucía. Lo hará junto a Javier Zulueta y Sergio Domínguez ‘El Mella’, con novillos de Fermín Bohórquez. Al menos, que la competencia entre la terna mejore este triste arranque del ciclo.

Ici la source de l’info.

Étincelles de créativité

En el pregón de este año, se destacó la importancia de rejuvenecer las formas clásicas con un lenguaje literario y fresco. Dos actos recientes, la Proclama de la coronación de la Soledad de Cantillana y la Exaltación de la Cruz de la Soledad, ejemplificaron este camino hacia la renovación de los pregones. En el acto de Cantillana, el periodista Antonio Cattoni impresionó al público con un texto de gran calidad, acompañado de un mapping en el santuario de la Virgen. Por su parte, Stella Benot destacó en la Exaltación de la Cruz de la Soledad por su estilo directo y el emotivo acento andaluz. Estos ejemplos marcan el rumbo que deben seguir las ceremonias de la palabra.

En otro ámbito, se espera con ansias la aceptación del cabildo para acudir al Roma, con la esperanza de una aclamación como en Málaga. En Sevilla, los presidentes de los Consejos de Andalucía se reunieron para informarse sobre el Congreso Internacional.

Además, se han revelado detalles sobre el traslado de la Esperanza de Triana al Polígono Sur en 2025, con un recorrido que atraviesa diversos barrios de la ciudad. En Gerena, se celebró una mesa redonda de capataces en el marco de la exposición de la Soledad de Gerena, en preparación para el 50 aniversario de su coronación.

Homenajes póstumos, como el entregado a Antonio Eslava en Carmona, han marcado la semana cofrade. En el ámbito cultural, se han llevado a cabo rodajes de series que involucran a costaleros y nazarenos, generando expectación en el mundo cofrade.

Ici la source de l’info.

Le Montijo fait ses adieux à la catégorie contre l’Atlético Paso

Una de las últimas alineaciones del Montijo.

Le Montijo joue son dernier match de la saison et de la catégorie ce dimanche, après avoir vécu sa période la plus glorieuse en Segunda Federación, où il a tenu bon pendant trois saisons. L’équipe affronte l’Atlético Paso à domicile à partir de 12h00. Il s’agit donc d’un match à enjeu pour les Canaries, car la quatrième place est encore en jeu. En réalité, le match n’est pas très excitant. Le Montijo est relégué depuis des semaines, tandis que l’Atlético Paso, qui a déjà son billet pour les playoffs, est actuellement cinquième et ne serait quatrième que s’il gagne à Montijo et si le Getafe B perd aux Canaries contre l’UD San Fernando.

José Acevedo, l’entraîneur du Montijo, profitera du match pour donner du temps de jeu à tous les joueurs disponibles, y compris les jeunes de l’équipe première qui ont travaillé toute la saison et qui, pour certains, continueront dans le futur projet en Tercera Federación que le club prépare déjà.

Pour d’autres, ce sera une adieu définitif au club, comme Runy, qui a été la star de l’équipe et qui intéresse des clubs de Primera Federación. Des joueurs importants comme Mauro ou Matheus, qui ont été parmi les meilleurs cette saison, prendront également congé. Pour beaucoup de joueurs, arriver à la fin de la saison est un soulagement après une année épuisante, marquée par les nombreux changements qui ont également compromis les chances de maintien du club.

Le club a invité les supporters à rester après le match pour partager un moment de convivialité, avec de la bière offerte. De plus, chaque abonné peut amener une personne qui sera également invitée au match.

L’Atlético Paso ne doute pas qu’il va jouer pour gagner. D’abord, pour tenter de décrocher la quatrième place.

Ici la source de l’info.

La nouvelle loi sur le statut des femmes rurales et maritimes franchit avec succès l’étape du débat parlementaire

Le projet de loi sur le statut des femmes rurales et maritimes a franchi ce jeudi le stade du débat en séance plénière du Parlement, après que le PP-A, avec sa majorité absolue, a rejeté les amendements à la totalité présentés par les groupes PSOE-A et Vox, devant lesquels les députés de Por Andalucía et du Groupe Mixto-Adelante Andalucía se sont abstenus.

Une fois le débat en séance plénière passé, le président du Parlement, Jesús Aguirre, a informé que le projet de loi suivra son cours en commission parlementaire de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Eau et du Développement rural, où les groupes pourront proposer des amendements partiels.

La conseillère de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Eau et du Développement rural de la Junta de Andalucía, Carmen Crespo, a souligné que cette loi, pionnière en Espagne, inclut les professionnelles du secteur de la pêche et représente une avancée historique pour parvenir à une réelle équité entre hommes et femmes dans les secteurs agroalimentaire et de la pêche en Andalucía.

Ce nouveau texte est composé de 29 articles répartis en sept titres, auxquels s’ajoutent une disposition additionnelle et deux dispositions finales. Cette loi établira les bases pour intégrer le principe d’égalité des chances entre les deux groupes dans les politiques, mesures et actions du gouvernement andalou, et guidera l’action de ce département dans les années à venir.

L’objectif final du Statut des Femmes Rurales et Maritimes d’Andalucía est de supprimer les barrières structurelles, économiques, administratives et sociales qui entravent la participation des femmes avec les mêmes opportunités professionnelles que les hommes, visant ainsi à rendre le secteur agroalimentaire et de la pêche attractif pour les générations futures. De plus, le document vise à reconnaître la contribution importante des professionnelles du secteur rural, maritime et agro-industriel d’Andalucía au développement de ces domaines.

Cette législation vise également à progresser en matière de représentation et de participation des femmes en favorisant leur intégration dans les organes de direction des coopératives, des sociétés, des associations et des organisations professionnelles. Par exemple, elle établit un délai d’un an à partir de l’approbation de la loi pour atteindre une présence équilibrée des deux groupes dans les organes de gouvernance des Groupes de Développement Rural (GDR) et des Groupes d’Action Locale du Secteur de la Pêche et de l’Aquaculture (Galpa) d’Andalucía. De plus, elle prévoit la création de la Table des Femmes Rurales et Maritimes d’Andalucía pour promouvoir la participation des associations qui les représentent au sein d’un même organe.

En outre, cette norme permettra d’améliorer la promotion de l’emploi féminin, en mettant l’accent sur les groupes de jeunes et de personnes vulnérables; de favoriser le travail indépendant des femmes et la professionnalisation des activités qu’elles exercent; et de faciliter l’accès au crédit pour les professionnelles de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche qui souhaitent entreprendre.

Le PSOE-A justifie son amendement à la totalité en critiquant le manque d’ambition et de portée de la loi, tandis que Vox accuse le PP de creuser les différences entre agriculteurs et éleveurs, soulignant que les mesures nécessaires pour éliminer l’écart entre hommes et femmes en tant que travailleurs agricoles et maritimes seraient de dignifier les conditions de travail, de réduire les impôts et la bureaucratie, et de garantir le renouvellement générationnel.

Ici la source de l’info.

La liste européenne du PSOE crée des tensions au sein des fédérations socialistes

Pedro Sanchez junto a Javier Lambán.

Le PSOE a clôturé sa candidature aux élections européennes avec l’incorporation surprise de l’ex-ministre Leire Pajín en huitième position sur la liste menée par la vice-présidente du gouvernement Teresa Ribera. Cependant, ce processus a laissé des blessures dans certaines fédérations socialistes.

En Aragon, le secrétaire général des socialistes aragonais, Javier Lambán, a critiqué la direction nationale du PSOE à Madrid, considérant comme une humiliation pour la militance la désignation de la sénatrice Rosa Serrano, au détriment de l’eurodéputée Isabel García, préférée par la direction autonome. En Andalousie, le mécontentement s’est également fait sentir, avec seulement une représentante andalouse en position éligible sur la liste.

En Galice, Nicolás González Casares, eurodéputé sortant, a été reconduit en onzième position sur la liste. Sa désignation a cependant enfreint l’engagement donné à l’ancien leader des socialistes galiciens, Gonzalo Caballero. L’arrivée de Pajín dans la candidature a suscité des tensions en Valence, où Sandra Gómez, initialement pressentie pour les élections européennes, se retrouve désormais en quatorzième position.

Pajín, aujourd’hui valorisée pour son rôle dans la lutte contre le tabagisme et son parcours politique, représente le lien du PSOE actuel avec l’ère Zapatero. Sa réintégration sur la liste a nécessité une intervention de la ministre Diana Morant pour assurer une place claire à Gómez. Les préoccupations récentes concernent la nécessité d’experts dans les institutions européennes, laissant place à des candidats externes comme Gómez.

Ici la source de l’info.

Antonio Torrijos fait son grand retour en politique pour conquérir la tête d’IU aux côtés de la ministre Sara Rego : une alliance explosive en vue de l’avenir!

La ministra de Juventud e Infancia, Sira Rego, a officialisé sa liste pour diriger la formation lors de la prochaine assemblée, qui comprend divers coordinateurs régionaux et intègre en tant que numéro deux le dirigeant historique andalou Antonio Torrijos, ainsi que le secrétaire actuel à l’Organisation, Ismael González, qui clôture la liste de la ministre.

Rego affrontera dans ce processus congrès l’ancien leader d’IU Andalucía, Antonio Maíllo, le coordinateur de Madrid, Álvaro Aguilera et le représentant du secteur critique José Antonio García Rubio.

Le délai pour enregistrer les candidatures a expiré ce mardi, après que la réunion d’hier entre les candidats, convoquée à la demande de la ministre pour explorer un consensus entre les secteurs, se soit terminée sans accord. Par conséquent, l’assemblée se terminera par une confrontation entre les différents secteurs de l’organisation.

L’équipe de Rego a reproché à Maíllo, dont les secteurs respectifs étaient intégrés dans la direction formée par l’ancien coordinateur Alberto Garzón, d’avoir renoncé à une liste d’unité et à sa proposition de co-leadership au sein de l’organisation.

La liste de Rego se revendique comme « féministe », « municipaliste » et avec « une grande force territoriale » qui intègre Torrijos, l’un des fondateurs de CCOO Andalucía et conseiller municipal à Séville. Ils soulignent également que leur candidature paritaire (40 femmes et 40 hommes) est la seule dirigée par une femme. De plus, ils mettent en avant qu’elle compte une dizaine de maires et conseillers municipaux, une présence de jeunes (20% de moins de 35 ans) et de syndicalistes.

De plus, l’équipe de Rego expose que sa liste regroupe un plus grand nombre de coordinateurs régionaux d’IU (Rosa Pérez, de País Valencià; Álvaro Sanz, d’Aragón; Nuria Lozano, de Catalunya; José Luis Álvarez-Castellano, de la Région de Murcia; Pedro César Mellado, de Castilla-La Mancha; et Diego Mendiola, de La Rioja) et de coordinateurs provinciaux.

Au niveau national, en plus de la ministre, on trouve le secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Enfance, Rubén Pérez, le député Nahuel González et l’ancienne sénatrice Vanessa Angustia.

Ici la source de l’info.

Afflux de 35 personnes au poste de la Marine : une visite inattendue!

La petite île d’Alborán, située à mi-chemin entre l’Afrique et Almería, a récemment accueilli un nouveau débarquement d’immigrants. Cet îlot inhabité est devenu un point stratégique pour les réseaux criminels qui trafiquent des personnes désireuses d’atteindre les côtes andalouses de manière irrégulière.

Un détachement naval de la Marine espagnole, stationné sur l’île, a pris en charge un groupe de 35 migrants, dont quatre femmes, arrivés à bord d’une « Phantom », une embarcation de type narcolancha, en provenance de Nador, au Maroc. Francisco José Clemente, délégué du Centre International pour l’Identification des Migrants Disparus (Cipimd) à Almería, a partagé sur les réseaux sociaux des images montrant les immigrants se jetant à l’eau près de l’îlot, tandis que le capitaine de la narcolancha faisait un geste de victoire avec sa main gauche.

La Marine, qui garde un silence officiel sur l’arrivée de ces immigrants en patera, tout comme elle l’avait fait il y a quelques mois lors du débarquement de 200 migrants, aurait transféré les quatre femmes du groupe vers Almería à bord d’un hélicoptère de Sauvetage en Mer. Les autres migrants restent sur l’île, sous la surveillance de la Marine, en attendant des conditions météorologiques favorables pour être transférés vers le port d’Almería par la Garde Civile.

Le 16 avril, le Conseil des Ministres a approuvé la déclaration d’urgence pour la construction d’un refuge temporaire sur l’île d’Alborán. Bien que l’objectif final de cette installation ne soit pas clairement défini, il est mentionné qu’il servira à répondre aux urgences et aux situations imprévues découlant du trafic maritime.

L’Association Pro Droits de l’Homme d’Andalousie (Aphda) a exprimé ses inquiétudes quant à ce refuge temporaire, craignant qu’il ne soit utilisé pour la rétention des migrants traversant cette route. Selon l’organisation humanitaire, il serait très préoccupant que le gouvernement envisage de retenir des personnes ayant parcouru un processus migratoire complexe, sur une île comme Alborán, où elles pourraient avoir perdu des proches.

Ici la source de l’info.

Ferveur et dévotion : la passion des fidèles pour la Vierge de la Cabeza dans le cœur de Sierra Morena

La solemne eucaristía de Pontifical, presidida por el cardenal arzobispo de Madrid, José Cobo, y la magna procesión por las inmediaciones del Santuario de la Virgen de la Cabeza de Andújar (Jaén) han marcado este emotivo domingo vivido con el máximo fervor y devoción por parte de casi 500.000 romeros y cofrades llegados desde todos los puntos de España. En esta celebración han participado 69 cofradías filiales, incluyendo tres nuevas incorporaciones: Pegalajar, Begíjar y Santiago de Calatrava.

La jornada comenzó con la celebración de la Misa romera en el interior de la Basílica, presidida por el obispo de Jaén, Sebastián Chico, y con la presencia del Cardenal Arzobispo de Madrid, José Cobo. En su homilía, el Cardenal invitó a los romeros a poner en el centro de sus vidas a la Virgen como intercesora para fomentar la fraternidad entre todos. Recordó la importancia de la Virgen de la Cabeza, única imagen religiosa de España en tener la Rosa de Oro, y anunció la próxima celebración del Año Jubilar en 2027.

El Cardenal José Cobo hizo hincapié en la importancia de la unidad en tiempos de división y confrontación, instando a los peregrinos a poner a Jesucristo como tronco común para encontrarse como hermanos. En la procesión posterior, se vivieron momentos de fervor y devoción, con la Virgen siendo acercada a los niños y bendiciendo rosarios y prendas.

La jornada culminó con la vuelta de la Virgen al Santuario, donde fue entronizada de nuevo en el Camarín. Se celebró la misa con las peñas romeras y la solemne Magníficat, y mañana la cofradía Matriz hará el camino de vuelta en caballería junto con las carretas. Los actos en honor a la Virgen de la Cabeza sirven de preparación para el Año Jubilar en 2027, con la presentación del cartel anunciador a cargo del artista Raúl Berzosa.

El regreso de las carretas de Andújar y Marmolejo marca el final de esta emotiva jornada de devoción y fervor mariano en Andújar, donde la Virgen de la Cabeza es venerada con gran amor y devoción por todos los fieles.

Ici la source de l’info.

Séville: Comment vivre pleinement la tension d’un derby sévillan

Le derby de Séville entre le Betis et le Séville FC suscite une passion débordante chez les supporters des deux équipes. Avant même le coup d’envoi, l’atmosphère est électrique, avec des manifestations de ferveur de part et d’autre. Les joueurs du Betis ont été accueillis par des supporters enthousiastes lors de leur dernier entraînement, tandis que le Séville FC s’est concentré en vue de la rencontre. Sergio Ramos a pris les devants dans la préparation de son équipe, soutenu par le président et le directeur sportif du club. La tension monte à l’approche du match, et les deux équipes sont déterminées à l’emporter. Le stade Benito Villamarín sera le théâtre de ce choc tant attendu, qui promet d’être intense et passionné.

Ici la source de l’info.

Les mystères envoûtants de Francés: des récits fantastiques aux éléments insaisissables

José Antonio Francés a récemment publié son recueil de nouvelles intitulé « Paraje de Brumas. Veintidós relatos difusos ». Ce recueil constitue le troisième numéro de la collection éditée par La Biblioteca Editor José Manuel Lara. La présentation de l’ouvrage a eu lieu le 24 avril dernier, qualifié par le professeur Juan Antonio Muñoz comme un « temple de la civilisation ». Les nouvelles de Francés se déroulent dans des paysages brumeux, invitant les lecteurs à se plonger dans cet univers nébuleux. Le livre, préfacé par Iwasaki et illustré par Guillermo Bermudo, propose une expérience littéraire unique. A travers des récits à la fois flous et transparents, l’auteur offre une vision singulière de l’écriture. Cette œuvre témoigne du talent de José Antonio Francés pour captiver et intriguer ses lecteurs.

Ici la source de l’info.

Chasseurs de dragons: l’incroyable histoire des dinosaures à Alcalá de Henares

La nouvelle exposition du Musée Archéologique et Paléontologique de la Communauté de Madrid, intitulée « Cazadores de Dragones », plonge les visiteurs dans l’histoire fascinante des paléontologues qui ont découvert les dinosaures et étudié leurs fossiles. Cette exposition gratuite, présentée dans le patio central du musée à Alcalá de Henares, retrace le travail des chercheurs et met en lumière les différentes espèces de dinosaures découvertes dans le monde entier.

L’exposition, inaugurée en présence du conseiller de la Culture, du Tourisme et du Sport de la Communauté de Madrid, Mariano de Paco Serrano, de la maire d’Alcalá de Henares, Judith Piquet, et de plusieurs autres personnalités, propose un voyage à travers le temps et l’espace, de l’Angleterre victorienne à l’Amérique de l’Ouest, en passant par le désert de Gobi, la Tanzanie et la Patagonie. Les visiteurs pourront découvrir l’évolution des connaissances scientifiques sur les dinosaures et leur impact sur la culture populaire.

L’exposition met en lumière le travail pionnier des premiers paléontologues, depuis les premières interprétations des fossiles jusqu’aux découvertes récentes qui ont révolutionné notre compréhension de ces créatures préhistoriques. Elle présente également le Concavenator corcovatus, un dinosaure terrestre de six mètres de long découvert à Cuenca, ainsi que les avancées technologiques récentes qui ont permis d’améliorer notre connaissance des animaux du passé.

Les commissaires de l’exposition, José Luis Sanz García, professeur de paléontologie à l’Université Autonome de Madrid, et Francisco Ortega Coloma, professeur à l’Université Nationale de l’Éducation à Distance, ont guidé la visite inaugurale de cette exposition qui promet de fasciner les explorateurs de toutes les générations.

Ici la source de l’info.

Décès tragique d’un conducteur de tracteur dans un accident de travail à Aznalcázar

Un homme a perdu la vie **en renversant le tracteur** qu’il conduisait et en restant piégé dans la municipalité d’Aznalcázar, en Andalousie, comme l’a rapporté le service d’urgence 112 d’Andalousie.

Les pompiers de la province ont informé le 112 à 13 heures ce mercredi d’un **accident du travail** survenu lorsqu’un tracteur a basculé et a piégé son conducteur. L’incident s’est produit près du ruisseau de la Cigüeña.

Sur les lieux, deux équipes de pompiers, la Garde civile, la police locale et le personnel de santé de la Junta de Andalucía ont été dépêchés. Une fois sur place, les secouristes ont confirmé le décès de la victime et les pompiers ont procédé au sauvetage du corps sans vie du conducteur du tracteur, qui était **piégé sous le véhicule** et dont aucune autre information n’a été communiquée. Le Centre de prévention des risques professionnels et l’Inspection du travail ont été informés de cet incident.

Ajoutez plus de détails ici en gras.

Ici la source de l’info.

De l’oubli à la renaissance : redonner vie au Prado à Mérida

Estado actual de la urbanización emeritense, en la barriada de El Prado.

L’immeuble inachevé du résidentiel Los Álamos à Mérida était devenu un élément familier du paysage urbain de la capitale de l’Extremadure, et les habitants du quartier El Prado s’étaient habitués à voir ce symbole d’un projet immobilier avorté en face de l’École de la Garde Civile. Après des années d’abandon, la ville a finalement donné une seconde chance à cet « squelette urbain », ces bâtiments nés de la frénésie de la bulle immobilière et restés inachevés après son éclatement. L’année dernière, la société de construction sévillane Heliopol Rusvel a racheté les blocs d’appartements dans le but de les terminer, et le projet « Puerta de Trajano » a suscité un vif intérêt.

Le projet initial avait été lancé par la société Sevinova, mais après sa faillite en 2013, les terres ont été acquises par le Groupe Rusvel, un groupe familial andalou aux activités diversifiées incluant la construction, le développement immobilier et la gestion de l’eau et des déchets. Les terres ont été vendues par l’agence immobilière Coral Homes, propriété du fonds Lone Star et du groupe bancaire Caixabank.

Ces logements ont été occupés par le Campamento Dignidad lors des manifestations post-crise de 2008 contre les expulsions. Des partis politiques comme IU et Podemos ont tenté de convaincre l’administration d’acquérir les biens pour les transformer en logements sociaux, mais les initiatives n’ont pas abouti. Aujourd’hui, le projet de réhabilitation des Los Álamos est en cours, symbolisant l’espoir de redonner vie à ces logements abandonnés.

Ici la source de l’info.

Huit hôtels de rêve en Andalousie à moins de 100 euros la nuit

La riqueza y diversidad cultural y natural de Andalucía la convierten en uno de los destinos más visitados tanto por turistas nacionales como internacionales. En cada una de las ocho provincias andaluzas, es posible disfrutar de las maravillas de una ciudad o municipio y luego alojarse en un hotel de ensueño por menos de cien euros.

En Almería, el Hotel Catedral es una mansión del siglo XIX transformada en un boutique de cuatro estrellas con una terraza en la azotea que ofrece vistas a la catedral y la Alcazaba. En Cádiz, el Castillo de Castellar es un hotel de tres estrellas ubicado en un castillo medieval en un entorno de montaña, con vistas panorámicas de la comarca y gastronomía tradicional.

En Córdoba, el H10 Palacio Colomera es un hotel de cuatro estrellas ubicado en el centro de la ciudad con una majestuosa fachada y vistas espectaculares desde la azotea. En Granada, las Cuevas de Almagruz son antiguas cuevas trogloditas reformadas en un entorno de montañas que ofrecen una experiencia única y relajante.

En Huelva, el Palacio Conde del Álamo es un hotel de tres estrellas ubicado en un palacio del siglo XVIII en Aroche, rodeado de muros de piedra y arcos. En Jaén, el Hotel Casablanca Boutique es un edificio emblemático de la ciudad de Linares con siete habitaciones y una terraza al aire libre.

En Málaga, el Hotel Boutique Villa Lorena es una villa con siete habitaciones privadas y espacios comunes como una piscina y un jardín exuberante. En Sevilla, Santiago 15 Casa Palacio es una casa de huéspedes en el casco antiguo con un típico estilo andaluz y un patio interior donde se sirve un desayuno bufé.

Estos ocho hoteles ofrecen una experiencia única y confortable a un precio asequible, permitiendo a los visitantes disfrutar de la riqueza cultural y natural de Andalucía sin que su bolsillo se resienta.

Ici la source de l’info.

Le déclin démographique et économique basque : plus de chiens que d’enfants et des retraites « avec les impôts de Madrid et d’Andalousie »

Un 23% de mayores de 65 años que ‘viven’ de aportaciones ajenas, la salida de los jóvenes, la escasa inmigración o la imposición del euskera se entrelazan para el fin de la pujanza económica

La situation économique de certaines régions est de plus en plus préoccupante. En effet, un constat alarmant met en lumière le fait que 23% des personnes âgées de plus de 65 ans dépendent entièrement des contributions extérieures pour subvenir à leurs besoins. Cette réalité est d’autant plus inquiétante que les jeunes ont tendance à quitter ces régions en quête de meilleures opportunités ailleurs.

De plus, la faible immigration contribue à accentuer le déclin économique de ces territoires. En effet, l’arrivée de nouveaux habitants pourrait dynamiser l’économie locale en apportant de nouvelles compétences et en créant de l’emploi. Cependant, la tendance est à la stagnation, voire à la diminution de la population immigrée.

Par ailleurs, l’imposition de l’euskera, la langue basque, comme langue officielle dans certaines régions, constitue un autre obstacle au développement économique. En effet, certains habitants, notamment les plus âgés, rencontrent des difficultés à s’adapter à cette nouvelle norme linguistique, ce qui peut entraîner des tensions et des incompréhensions au sein de la population.

Tous ces facteurs se combinent pour créer un environnement économique peu propice à la croissance et à la prospérité. Il est donc urgent de trouver des solutions pour inverser cette tendance et redynamiser ces régions en déclin.

Ici la source de l’info.

Sept endroits à Malaga pour voir le lever du soleil qui valent la peine de se lever tôt

Au lever du soleil, que ce soit depuis les hauteurs ou au niveau de la mer, Málaga offre des paysages impressionnants à contempler et à savourer dans la paix et la sérénité des premiers rayons de soleil. Cette expérience sensorielle unique est parfaite à partager en couple, entre amis ou en solitaire. Au printemps, lorsque le beau temps se fait déjà sentir, c’est le moment idéal pour consacrer une matinée à explorer certains des endroits les plus magiques de la province et à assister aux levers de soleil les plus spectaculaires.

De Ronda aux panoramas à couper le souffle sur la province, en passant par les miradors et les coins en bord de mer, ABC a sélectionné quelques-uns des meilleurs endroits à Málaga pour profiter du lever du soleil.

Le Tajo de Ronda offre l’un des paysages naturels les plus impressionnants d’Andalousie. Contempler le lever du jour depuis le Pont Neuf sur le Tajo est une expérience captivante pour les visiteurs comme pour les habitants. Les couleurs changeantes du ciel, le reflet du soleil sur les façades blanchies à la chaux et le contraste avec les montagnes créent une sensation de suspension au-dessus des champs s’étendant le long de la rivière Guadalevín.

Le château de Gibralfaro, situé au-dessus de la ville, offre l’une des vues les plus impressionnantes de Málaga et de sa baie. La visite de ce lieu emblématique au lever du soleil laisse sans voix. La vue s’étendant du Muelle Uno jusqu’à la plaza de toros de La Malagueta, vue depuis cet environnement, est incomparable.

Un des lieux incontournables pour contempler le lever du soleil dans la capitale est l’entourage des Baños del Carmen, dans le pittoresque quartier de Pedregalejo. Situé en bord de mer, cet endroit offre une vue à 360 degrés et une atmosphère relaxante avec le bruit des vagues se brisant sur le mur de l’ancienne station balnéaire.

À proximité du centre de Málaga et du quartier du Palo se trouve le Monte San Antón, d’où l’on peut profiter d’une vue panoramique sur la côte s’étendant de Fuengirola à la Cala del Moral. Avec une altitude de 507 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce point offre un spectacle impressionnant en voyant le soleil émerger à l’est de la province.

Au sommet des Montes de Málaga se trouve le mirador de Pocopán, offrant des vues sur l’un des environnements naturels les plus remarquables de la province. Depuis ce point, le lever du soleil révèle un spectacle de couleurs qui mérite d’être admiré malgré le réveil matinal.

Dans l’intérieur de la province, le Paraje Natural del Torcal de Antequera offre l’un des meilleurs endroits pour assister au lever du soleil. Les formations rocheuses calcaires façonnées par l’érosion acquièrent une beauté encore plus spectaculaire lorsqu’elles sont illuminées par les premiers rayons du soleil.

À l’extrémité est de la province, les Acantilados de Maro offrent un cadre impressionnant pour accueillir le lever du soleil. Entourée de champs cultivés, la plage de Maro est l’endroit parfait pour profiter de la beauté du soleil émergeant sur la mer Méditerranée.

Ici la source de l’info.

Andalousie : explosion des cas de méningite, Madrid n’est pas en reste

Selon le dernier rapport de la Red Nacional de Vigilancia Epidemiológica (Renave) du Ministère de la Santé, l’Andalousie compte 25 cas de méningite depuis le début de l’année, ce qui en fait la deuxième communauté autonome la plus touchée après Madrid. Sur ces 25 cas, 14 ont malheureusement entraîné le décès des patients, un chiffre similaire à celui de l’année précédente à la même période.

Au total, 139 cas de méningite ont été signalés, dont 135 ont été confirmés et 4 sont encore suspects, soit une augmentation de 13% par rapport à l’année précédente. La taux d’incidence actuel de la maladie est de 0,29 cas pour 100 000 habitants.

Par régions, Madrid enregistre le plus grand nombre de cas confirmés avec 26, suivie de l’Andalousie avec 25 et de la Communauté Valencienne avec 15. D’autres régions comme le Pays Basque, la Galice, Murcie, Castilla-La Mancha, Asturies, Castilla y León ont également signalé des cas, tandis que certaines régions comme l’Aragon, la Catalogne, Ceuta et Melilla n’ont enregistré aucun cas.

La plupart des cas de méningite appartiennent au sérogroupe B, avec une prédominance chez les enfants de un à quatre ans. On observe également des cas chez les nourrissons, les enfants plus âgés, les adolescents et les adultes. Les décès sont principalement associés au sérogroupe B.

La méningite est une inflammation des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière, pouvant se manifester par de la fièvre, des maux de tête, des nausées, des vomissements, une raideur de la nuque et une altération de la conscience. Elle peut être causée par des virus, des bactéries (comme le méningocoque, le pneumocoque ou l’Haemophilus influenzae) ou plus rarement par des parasites et des champignons.

La vaccination contre la méningite B a été recommandée en Espagne pour les nourrissons de deux, quatre et douze mois, et devrait être généralisée avant la fin de 2024. Il est essentiel de vacciner les enfants en bas âge pour prévenir cette maladie grave.

En conclusion, la méningite reste une maladie sérieuse, mais la vaccination et la sensibilisation du public sont essentielles pour lutter contre sa propagation.

Ici la source de l’info.

Comment la friture alimentaire peut révolutionner les vols durables

Croquetas, patatas, nuggets de pollo, tous ces plats délicieux peuvent être frits dans une friteuse ou dans une poêle avec de l’huile. Ils sont un incontournable des menus de nombreux bars et restaurants, et maintenant même des repas servis dans les avions. Mais saviez-vous que l’huile utilisée pour frire ces aliments est en réalité la matière première du carburant durable ou SAF (Sustainable Aviation Fuel en anglais) qui alimente les moteurs des avions ?

Selon Carlos Díaz, responsable du projet de combustibles renouvelables chez Repsol, il s’agit en réalité de tous types d’huiles végétales ou de graisses animales qui sont utilisées pour produire ce type de SAF. C’est actuellement la voie la plus mature et représente la totalité de la production actuelle. Cependant, le principal problème réside dans la disponibilité de cette matière première.

En effet, bien que la production de combustible renouvelable pour l’aviation ait augmenté ces dernières années, elle reste encore très loin de la quantité de kérosène utilisée par les avions. Les études montrent que la disponibilité de ces matières premières est limitée, et qu’il n’y a pas suffisamment de graisses pour répondre à toute la demande.

C’est pourquoi les compagnies aériennes se tournent désormais vers des sources alternatives telles que les résidus agricoles, forestiers et municipaux pour produire du SAF. Ces nouvelles technologies, comme l’utilisation de biocarburants synthétiques, pourraient permettre de satisfaire la demande croissante en carburant durable pour l’aviation.

L’Union européenne a mis en place un plan ambitieux appelé RefuelEU, qui impose aux compagnies aériennes de mélanger une certaine quantité de SAF dans leur carburant. Ces mesures visent à réduire considérablement les émissions de CO2 générées par l’aviation, qui représentent actuellement une part importante des émissions totales en Europe.

Les grandes compagnies aériennes ont commencé à signer des accords avec des entreprises énergétiques pour utiliser du SAF dans leurs vols. Ces initiatives visent à répondre à la demande croissante de carburant durable et à réduire l’impact environnemental de l’aviation.

En fin de compte, la transition vers des carburants plus durables et la mise en place de technologies innovantes sont essentielles pour réduire les émissions de CO2 de l’aviation et atteindre les objectifs de durabilité fixés par l’Union européenne. Les investissements dans ce domaine sont cruciaux pour assurer un avenir plus respectueux de l’environnement pour le secteur de l’aviation.

Ici la source de l’info.

La stabilité politique en Andalousie attire la compagnie de jets Pilatus

Le président de la Junta de Andalucía, Juanma Moreno, s’est félicité de la décision de la multinationale aéronautique Pilatus, basée en Suisse, d’installer une usine de jets pour cadres à Séville. Moreno a souligné qu’Andalousie parvient à attirer des investissements étrangers en raison de sa stabilité politique et de son environnement institutionnel serein, ainsi que de l’absence de conflits sociaux inutiles. Pilatus, une entreprise de renom dans la construction d’avions, a décidé de s’implanter dans le cluster aéronautique andalou, qui génère plus de 2,350 milliards d’euros de chiffre d’affaires et emploie 15,000 personnes.

La conseillère à l’Économie, aux Finances et aux Fonds européens, Carolina España, a également salué cette décision de la société suisse Pilatus Aircraft Ltd d’établir une filiale à Séville, plus précisément à Carmona. Cette implantation confirme l’attrait de l’Andalousie pour les investissements étrangers dans des industries complexes, et la confiance qu’inspire le gouvernement andalou aux investisseurs.

Le projet a été soutenu par Andalucía Trade et son programme Invest en Andalucía, en collaboration avec la municipalité de Carmona et la Consejería de Fomento, Infraestructuras y Ordenación del Territorio. Pilatus a reconnu les atouts de l’écosystème aérospatial andalou, notamment la main-d’œuvre qualifiée et l’engagement du gouvernement andalou en faveur des investissements.

La filiale Pilatus Aircraft Ibérica SA se concentrera initialement sur la production de structures aéronautiques pour le jet privé PC-24 et sur le câblage, avec une prévision de 50 employés à court terme et 500 à moyen terme. Cette décision renforce la position de l’Andalousie en tant que destination attractive pour les investissements étrangers, en particulier dans le secteur aérospatial.

En conclusion, l’implantation de Pilatus à Séville témoigne de la vitalité du secteur aérospatial andalou, qui a enregistré un record historique d’exportations en janvier 2024. Avec 143 entreprises générant 2,356 milliards d’euros de chiffre d’affaires et employant 13,136 personnes en 2022, le secteur aérospatial andalou affiche des perspectives prometteuses pour les années à venir.

Ici la source de l’info.

Remporté! La coordination des premiers tronçons de la Ligne 3 du métro de Séville

La Consejería de Fomento, Articulación del Territorio y Vivienda de la Junta de Andalucía a publié l’attribution de la coordination des travaux des trois premiers tronçons de la Ligne 3 Nord du métro de Séville. L’UTE formée par les ingénieries Ayesa et UG21 ont été les attributaires des tâches nécessaires pour assurer le bon déroulement des travaux sur le tracé allant des ateliers et garages jusqu’à l’Hôpital Universitaire Virgen Macarena, représentant ainsi 63% du parcours de la Ligne 3 Nord.

Les cahiers des charges indiquent que les travaux de la Ligne 3 Nord du métro de Séville impliquent des travaux de grande complexité et diversité dans les quartiers de Séville tels que le Nord, Macarena et le Casco Antiguo. Ces travaux, d’une importance stratégique et vitale pour l’amélioration de la mobilité de Séville, incluent également d’autres actions de réorganisation de la circulation, de rétablissement des services affectés ou de réaménagement qui se chevaucheront dans le temps et l’espace. Tout cela représente un défi en termes de coordination conjointe pour garantir leur viabilité technique et constructive, ainsi que pour les réaliser dans les délais requis, non seulement pour chaque contrat, mais globalement.

Ce contrat de coordination ou de project management aidera dans cette coordination, en apportant une vision et une analyse d’ensemble de tous les contrats, couvrant le tronçon I (Pino Montano, en travaux), le tronçon II (Ronda Urbana Norte) et le tronçon III (Doctor Fedriani-Hospital Virgen Macarena), ainsi que la voie technique (en travaux) et le futur chantier des Ateliers et Garages. Le travail d’assistance technique appliquera la méthodologie BIM (Building Information Modeling), une technique numérique réduisant les délais et les ressources pour la réalisation des infrastructures, ainsi que pour leur gestion future. Il complétera également le projet des installations ferroviaires.

Cette attribution, d’un coût de 5,2 millions d’euros pour l’administration régionale, est cofinancée par des fonds européens et revêt une importance stratégique dans le cadre du Feder 2021-2027. Le tracé de la Ligne 3 Nord s’étend sur 8,9 kilomètres (y compris la voie technique) et dessert quatre centres de santé : l’hôpital de San Lázaro, l’Hôpital Universitaire Virgen Macarena, l’hôpital Victoria Eugenia de la Croix-Rouge et le centre de spécialités de María Auxiliadora. Le trajet est prévu durer 18 minutes, avec des arrêts dans 12 stations : Pino Montano Norte, Pino Montano, Los Mares, Los Carteros, San Lázaro, Hospital Virgen Macarena, Macarena, Capuchinos, María Auxiliadora, Puerta Carmona, Jardines de Murillo et Prado de San Sebastián. La population estimée est de 120 000 habitants, avec une prévision de 13,3 millions d’usagers par an dès sa mise en service.

Ici la source de l’info.

Le nord de Cordoue pourrait avoir de l’eau potable cette semaine!

Le nord de la province de Cordoue pourrait enfin bénéficier d’eau potable dès cette semaine, selon les prévisions du président de la Diputación Provincial de Córdoba, Salvador Fuentes. Cela marquerait la fin d’une année de restrictions imposées par les autorités sanitaires en raison de la non-conformité aux normes en matière de carbone organique total (COT). Cette estimation est plus optimiste que celle avancée précédemment par le président de la Junta de Andalucía, Juan Manuel Moreno Bonilla, qui avait évoqué un délai de 15 à 20 jours pour résoudre le problème, soit fin avril ou début mai.

Cette possibilité annoncée est basée sur les résultats des dernières analyses, appelées analyses aléatoires, réalisées sur les prélèvements effectués aux extrémités des réservoirs pour évaluer la qualité de l’eau. Ces échantillons font suite à trois analyses partielles réalisées chaque jour depuis le 3 avril, portant sur le COT et les trihalométhanes. Les résultats positifs obtenus ont conduit à deux échantillons complets analysant 67 éléments différents, confirmant une qualité d’eau impressionnante.

En fonction des résultats des analyses aléatoires, la Junta de Andalucía décidera prochainement si l’eau est apte à la consommation humaine. Salvador Fuentes a déclaré que si tout se passe comme prévu, l’eau pourrait être déclarée potable dès cette semaine. De plus, les récentes pluies abondantes pendant la Semaine Sainte ont permis de remplir les réservoirs alimentant la région, assurant une réserve d’eau pour environ deux ans.

Le président de la Diputación a également annoncé des projets d’amélioration des infrastructures hydrauliques, notamment la modernisation de la station de traitement de Sierra Boyera. Il a également souligné les mesures prises pour prévenir la prolifération d’algues dans les réservoirs, ainsi que les travaux en cours pour renforcer le système de distribution d’eau.

En conclusion, Salvador Fuentes a rappelé l’importance de gérer de manière responsable cette ressource vitale, en tenant compte des périodes de sécheresse fréquentes en Andalousie. Il a souligné l’opportunité unique de résoudre les problèmes structurels de la région nord de la province grâce à ces améliorations.

Ici la source de l’info.

Le PSOE met la pression sur Juanma Moreno pour soutenir la mémoire historique de l’Andalousie: un enjeu crucial pour la démocratie.

La porte-parole du PSOE andalou, María Márquez, a exhorté le gouvernement de la Junta de Andalucía à s’engager en faveur de la mémoire historique, soulignant que ne pas la soutenir revient à affaiblir la démocratie.

María Márquez a conduit dimanche la délégation qui se rend chaque année au cimetière de Huelva « pour hisser le drapeau de la mémoire historique ». « Nous venons nous souvenir et rendre hommage à tant d’hommes et de femmes qui se sont battus pour que nous puissions aujourd’hui profiter de ce que nous avons, à savoir un système démocratique », a-t-elle souligné dans un communiqué.

« Nous voulons poser une question : pourquoi y a-t-il des partis politiques, en Andalousie et en Espagne, qui refusent qu’une personne puisse faire le geste le plus humain qui soit, à savoir rechercher un être cher et l’enterrer dignement », a-t-elle ajouté, soulignant que « quelque chose a mal été fait en tant que société s’il y a des partis, comme Vox et de manière plus timide également des dirigeants du PP, qui ne soutiennent pas clairement la Mémoire Historique et démocratique ».

Márquez a indiqué que les données en Andalousie « sont claires », précisant que « tandis que le gouvernement espagnol a investi 4,5 millions d’euros pour permettre l’exhumation de 3 200 corps, le gouvernement de l’Andalousie a réduit les politiques de Mémoire Historique de 23% et n’a contribué que peu plus d’un demi-million d’euros de ses propres fonds ».

« Nous pensons que la mémoire est démocratie et que soutenir la Mémoire Historique n’est pas parler des vieilles querelles du passé, mais consolider les valeurs de la démocratie du présent et surtout de l’avenir », a-t-elle souligné, ajoutant qu’il faut « savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va ».

La porte-parole socialiste a exigé de Moreno un « engagement envers la démocratie, qui est un engagement envers la mémoire et envers les hommes et les femmes qui passent leur vie entière à chercher leurs proches. « Qui peut leur refuser le droit de retrouver leur père, leur mère ou leurs grands-parents et de les enterrer dignement », a-t-elle conclu.

Ici la source de l’info.

Les travaux du métro de Grenade atteignent Armilla lundi dans leur prolongement vers le sud: une avancée majeure!

Les travaux de la Prolongation Sud du Métro de Grenade, qui ont débuté en décembre dernier à Churriana de la Vega, atteignent ce lundi 15 avril la commune d’Armilla. La Consejería de Fomento, Articulación del Territorio y Vivienda de la Junta de Andalucía, qui gère les travaux à travers l’Agence de l’Œuvre Publique, débutera par la transplantation des arbres situés sur le futur tracé de cette ligne à Armilla, juste après la station terminus du métro.

Ces travaux marquent un pas en avant dans la première grande extension du Métro de Grenade, qui est déjà pleinement opérationnelle depuis le début des travaux de la Section II à Las Gabias. La conseillère du secteur, Rocío Díaz, a exprimé sa gratitude envers la bonne volonté et la patience des habitants face à des travaux « qui sont certes gênants, mais qui apporteront d’innombrables avantages aux municipalités concernées ».

La Prolongation Sud du Métro de Grenade démarre à la Plaza de la Constitución d’Armilla, où se trouve la station terminus de la ligne actuelle du métro en exploitation. Elle suit ensuite la route A-338 le long de la Base Aérienne d’Armilla, pour s’enfoncer dans Churriana de la Vega par la rue Santa Lucía.

Les premiers travaux préparatoires à Armilla consisteront en le dégagement du tracé et la transplantation des arbres préalablement identifiés dans le projet. Sur le tronçon traversant la commune, un total de 63 arbres de dix espèces différentes ont été recensés, principalement des orangers et des mûriers.

Ces tâches seront réalisées en coordination avec la Mairie d’Armilla, qui a mis à disposition une parcelle pour la transplantation des arbres. Les travaux se poursuivront ensuite avec le dévoiement et la réinstallation des services affectés (réseaux de distribution et d’assainissement urbain) afin d’entamer la construction de la plateforme.

Après avoir traversé la commune d’Armilla, la Prolongation Sud du Métro de Grenade continue son parcours en plein centre urbain de Churriana de la Vega, où les travaux sont à un stade plus avancé, pour ensuite s’étendre sur un second tronçon plus interurbain en passant par le lieu-dit La Gloria et en franchissant la rivière Dílar jusqu’à Las Gabias par la rue Estación de Tranvías.

À l’heure actuelle, tous les contrats de la prolongation sud du métro sont en cours d’exécution, y compris les travaux d’installation et de signalisation ferroviaire communs aux deux tronçons, a précisé le département dirigé par Díaz.

Au total, la prolongation sud du Métro de Grenade bénéficie d’un budget de 87,36 millions d’euros, cofinancés par les fonds Next Generation de l’Union Européenne. À cela s’ajoute l’acquisition d’une nouvelle flotte de huit unités, pour un montant de 40 millions d’euros également cofinancés par des fonds européens, qui non seulement amélioreront le service actuel du métro, mais garantiront également le service sur le nouveau tracé jusqu’à Las Gabias, selon la Consejería.

Ici la source de l’info.

Les organisations d’entreprises d’Andalousie, de Valence et de Murcie s’unissent pour demander une nouvelle autonomie financière.

Les organisations patronales de la Communauté Valencienne, de la Région de Murcie et de l’Andalousie, trois des quatre communautés sous-financées avec le modèle actuel, ont renforcé leur alliance ce vendredi à Murcie pour revendiquer un meilleur financement autonome, un plan d’amélioration des infrastructures et la gestion du déficit hydrique. Les associations renforcent ainsi l’alliance déjà mise en scène par les trois gouvernements régionaux, tous dirigés par le Parti Populaire, à laquelle s’est également joint le président socialiste de Castille-La Manche, Emiliano García-Page.

Le président de la Confédération Régionale des Organisations Patronales de Murcie (Croem), José María Albarracín ; le président de la Confédération des Entreprises de la Communauté Valencienne (CEV), Salvador Navarro, et le président de la Confédération des Entrepreneurs d’Andalousie (CEA), Javier González de Lara, accompagnés de José Cano, vice-président de la CEA et également à la tête de Asempal, l’Association des Entreprises de la Province d’Almería, ont participé à cette réunion pour affirmer leur alliance.

Le président de la CEA, Javier González de Lara, a déclaré que « dans le cadre du dialogue, de la loyauté institutionnelle et avec la volonté de parvenir à des consensus, les entrepreneurs andalous unissent leur voix à celles de la CROEM et de la CEV pour souligner que nous ne voulons pas être plus que quiconque, mais pas non plus moins. Éloignons les idéologies du nécessaire débat sur le financement autonome, actuellement injuste ; et des questions clés, telles que les infrastructures ou la gestion de l’eau ». « Cette alliance méditerranéenne entre la CEV, la CROEM et la CEA émane d’une partie essentielle de la société civile : le tissu entrepreneurial, le générateur d’emplois. Nous tendons la main aux administrations pour surmonter les injustices faites à trois régions stratégiques pour la croissance de l’Espagne », a-t-il souligné.

Ainsi, le chef des entrepreneurs andalous a souligné que « l’Europe commence à Algeciras (Cadix). Le sien et celui de Valence sont les deux ports marchands les plus importants de notre pays. Un développement complet, respectueux des engagements pris, du Corridor Méditerranéen est urgent. La mobilité et la logistique sont fortement impactées par une politique d’investissement discriminatoire. De même, une gestion innovante et audacieuse de la sécheresse, en tant que problème structurel et non conjoncturel, exige d’être élevée au rang de question d’État, étroitement liée au développement durable de nos économies et à la transition énergétique ».

De son côté, le président de la Croem, José María Albarracín, a demandé que lors de cette législature, « la réforme du financement autonome soit enfin abordée, car la Région de Murcie est l’une des moins bien traitées, et un Pacte National de l’Eau qui corrige les déséquilibres entre l’Espagne humide et l’Espagne sèche ». Pour Albarracín, « l’exécution, sans plus de retard, du Corridor Méditerranéen est également une priorité, un projet stratégique pour les trois territoires, et la troisième voie de l’A-7 entre Murcie et la Communauté Valencienne, saturée de véhicules particuliers et de trafic lourd ». Le président de la Croem a également rappelé que la région attend la mise en œuvre de la nouvelle darse d’El Gorguel au Port de Carthagène, « un autre projet incontournable en termes de richesse et d’emploi pour la région et pour l’ensemble de l’Espagne ».

Dans le même sens, le président de la CEV, Salvador Navarro, a affirmé que deux des causes contribuant à accroître les inégalités entre les territoires et qui semblent tant préoccuper le gouvernement sont le système actuel de financement autonome et l’attribution des débits dans la planification hydrologique. À cet égard, il a déclaré que « les deux ont une solution : le changement de modèle, périmé depuis 2014, et une meilleure redistribution de l’eau, basée sur un plan national répondant à des critères techniques ». « Dans les deux cas, il est nécessaire que les principaux partis s’accordent », a-t-il affirmé, tout en faisant référence à la nouvelle contribution de solidarité que le gouvernement promeut dans d’autres domaines et qui, selon Navarro, « nous serait très bénéfique, mais appliquée au financement et à l’eau ».

Les présidents territoriaux, accompagnés de leurs secrétaires généraux, ont également partagé les préoccupations du monde de l’entreprise et la préoccupation qu’ils partagent quant à la situation du dialogue social. La Communauté Valencienne, la Région de Murcie et l’Andalousie représentent 32 % de la population totale espagnole et contribuent à 25 % du PIB national. Ensemble, le tissu productif des trois régions compte près d’un million d’entreprises, qui exportent pour une valeur de 90 milliards d’euros par an ; c’est-à-dire plus d’un tiers des exportations nationales. Ensemble, ils emploient 6,4 millions de personnes. Les présidents des organisations patronales valencienne, murcienne et andalouse ont souligné que ces données « ont suffisamment de poids et sont clairement représentatives » de l’impact des problèmes partagés par les trois territoires sur la scène nationale.

Par conséquent, ils ont insisté sur la nécessité d’une réforme « urgente » du Système de Financement Autonome, qui « résoudrait les tensions actuelles et la discrimination perçue dans ces trois communautés ». Une réforme, ont-ils souligné, qui « permettrait une réponse équitable » aux besoins des citoyens dans tous les territoires d’Espagne. Pour la CEA, la CROEM et la CEV, les efforts et l’engagement des administrations autonomiques sont « indispensables et complémentaires » aux actions du gouvernement central, qui a des compétences en matière d’investissement dans des infrastructures stratégiques telles que le Corridor Méditerranéen.

Ici la source de l’info.

Privés d’électricité depuis trois jours : le calvaire des familles du Campo de las Beatas

Une vingtaine de familles du Campo de las Beatas se retrouvent sans électricité depuis trois jours en raison d’une panne sur le réseau électrique, provoquant une coupure presque totale dans les logements touchés. L’incident se situe dans les rues Genil et Guadiana, provenant d’une cabine de transformation en mauvais état.

Les habitants affectés ont signalé le problème à Endesa, l’entreprise distributrice, qui pour l’instant ne leur propose aucune solution, les laissant se sentir « abandonnés par l’entreprise et par la municipalité », qu’ils sollicitent pour s’impliquer. Les familles touchées affirment qu’Endesa ne prend pas en charge le problème en arguant que « c’est une ligne privée », ne comprenant pas pourquoi « ils devraient payer les réparations alors que la panne se situe en dehors de leurs domiciles ». De plus, ils soulignent que « si c’est privé, comment se fait-il qu’Endesa autorise de nouveaux utilisateurs sur cette ligne ? ».

Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Le 8 août 2022, la même panne s’est produite et les habitants ont dû financer les réparations. Cette situation affecte le quotidien de cette vingtaine de familles. Au moins deux voisins utilisent des machines de sommeil. L’un d’eux la branche chez un autre voisin à l’aide d’une rallonge, selon les témoignages des personnes touchées.

Afin de résoudre rapidement le problème et de retrouver une situation normale, les propriétaires cherchent un professionnel privé pour réparer la panne. Cependant, ce dernier a besoin de l’autorisation du distributeur pour effectuer les réparations. La panne n’affecte pas tous les domiciles de la même manière.

Ici la source de l’info.

La candidature d’Itálica en attente de présentation par la Junta selon le ministère de la Culture

Le gouvernement central a répondu à une question de Vox au Congrès des députés sur le projet de candidature au Patrimoine Mondial du site archéologique d’Itálica en informant que la proposition doit être formellement présentée par la Junta au Ministère de la Culture et soumise à l’avis du Conseil du Patrimoine Historique, tout en étant évaluée sur des critères techniques par le Groupe de Travail du Patrimoine Mondial.

Cette réponse officielle, datée du 22 mars, indique que la proposition de candidature d’Itálica à la déclaration de Patrimoine Mondial a été initiée en 2014 par la Fondation Itálica de Études Classiques, mettant en avant le rôle de cette cité comme « laboratoire » du projet politique de l’ancienne Rome, étant la première ville créée par Rome en dehors de la péninsule italienne, et étant également « le berceau des empereurs Trajan et Hadrien ».

Après avoir été temporairement stoppée, la candidature a été relancée et en juin 2017, l’association civique Civisur a officiellement lancé la candidature, baptisée « Itálica, une cité adrianea », mettant en avant comment le site reflète l’architecture et l’urbanisme promus pendant le règne de l’empereur Hadrien (117-138), dont la famille était originaire de cette ville. Hadrien avait accordé à la cité le statut de colonie et avait promu l’expansion urbaine qui constitue le site archéologique actuellement visitable.

En 2018, le Conseil National du Patrimoine Historique d’Espagne a inclus Itálica dans sa liste indicative des monuments pouvant être proposés à l’UNESCO pour une inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité. En 2019, la proposition a également été inscrite sur la liste indicative du Centre du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

En 2022, un dossier de défense de la candidature ou formulaire d’inscription de 481 pages et 477 photos et plans a été remis à la Direction Générale des Beaux-Arts. Suite à cette remise, un expert externe au Ministère de la Culture devait évaluer le dossier, avant que le Conseil du Patrimoine Historique du Ministère de la Culture ne prenne la décision d’envoyer ou non la candidature d’Itálica au Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Récemment, Civisur a transféré le projet de candidature à la Junta de Andalucía en tant que propriétaire du site, et la Consejería de Turismo y Cultura a annoncé son soutien à l’initiative, précisant qu’une équipe d’experts en Patrimoine Mondial rédigera un nouveau formulaire de candidature, adapté aux exigences actuelles de l’UNESCO, avant de le présenter au Ministère de la Culture et du Sport pour évaluation.

Dans ce cadre, un rapport d’un expert souligne le travail et l’équipe derrière le projet, mettant en avant la nécessité d’une mise à jour du plan directeur et d’un plan de gestion plus détaillé pour assurer la durabilité du site à long terme.

Ici la source de l’info.

Le numéro deux du PSOE de Jaén et l’ancien maire Julio Millán inculpés pour fausse dénonciation d’achat de votes par le PP

Le Tribunal d’Instruction numéro 1 de Jaén a décidé de convoquer en tant que suspects le secrétaire à l’Organisation du PSOE de Jaén et député andalou, Jacinto Jesús Viedma Quesada, l’ancien maire de Jaén pour ce parti jusqu’aux dernières élections autonomiques, Julio Millán Muñoz, et la conseillère socialiste África Colomo Jiménez pour leur possible participation dans un délit de dénonciation mensongère contre deux conseillers du PP dans la capitale andalouse. En pleine journée de réflexion lors des dernières élections municipales du 28 mai, les trois se sont rendus au commissariat de la Police Nationale pour accuser les deux conseillers du PP d’achat de votes en utilisant comme preuves des messages WhatsApp fabriqués par un complice de l’ancien maire socialiste et un de ses acolytes.

Dans une ordonnance rendue ce lundi 8 avril, que ABC a pu consulter, le juge en charge de l’enquête, Francisco Manuel Quesada Cobo, a convoqué les trois responsables politiques socialistes pour leur participation dans la mise en scène et, en particulier, pour un présumé délit de dénonciation contre le PP afin de perturber la journée électorale en toute connaissance de cause de sa fausseté, conformément à l’article 456 du Code Pénal.

Dans sa résolution, le magistrat souligne que ledit article « punit ceux qui, en connaissance de cause ou avec un mépris téméraire pour la vérité, imputent à une personne des faits qui, s’ils étaient vrais, constitueraient une infraction pénale, si cette imputation est faite à un fonctionnaire judiciaire ou administratif chargé de les vérifier ». Les conseillers du PP ont présenté un recours en réforme et subsidiairement en appel contre une ordonnance rendue le 10 janvier dernier par l’ancienne juge d’instruction numéro 1 de Jaén, María Elena García Velasco, qui rejetait la demande de leur avocat de convoquer Millán dans l’affaire en tant que suspect. La juge affirmait qu’aucun élément justifiant la désignation en tant que suspect du porte-parole actuel du PSOE à la mairie dans l’affaire pour « faux en écriture privée, usurpation d’identité et diffamation » ne découlait des enquêtes menées. Le nouveau juge a donné un nouveau cap à l’enquête et ordonné sa mise en examen.

La Police a indiqué dans ses rapports que les deux suspects avaient ourdi leur plan « en complicité avec des sympathisants ou membres du PSOE ». Dans le recours déposé le 22 janvier dernier, les conseillers du PP Manuel Palomares et Antonio Losa ont demandé à la Cour d’admettre la mise en examen de Millán. Ils ont soutenu que l’ancien maire « ne nie pas connaître les suspects » et était au courant de la machination qui se tramait pour « nuire ou manipuler directement les électeurs ». Il n’était pas seulement au courant « mais aussi consentant, voire complice, car en fin de compte, c’est lui, en tant que représentant du PSOE, qui a activement « donné l’ordre à son équipe » de déposer une plainte pour délit électoral, « même en sachant sa fausseté », ont-ils souligné.

Un délinquant commun avec 28 arrestations à son actif, des groupes d’électeurs en situation économique précaire et avides de compensation, un contrat de travail et un maire ayant des amis dangereux qui joue pour une poignée de votes le bâton de commandement de la ville de Jaén sont les ingrédients de cette affaire qui éclabousse le PSOE de Jaén. Comme déclencheur du scandale, la mise en scène d’une conversation inexistante entre deux conseillers du PP à la mairie de Jaén qui salit la fin de la campagne électorale.

Le séisme politique et judiciaire a son épicentre dans la province de Jaén, le seul point rouge conservé par les socialistes sur une carte de l’Andalousie teintée de bleu après la victoire du PP aux élections municipales du 28 mai dernier. La Brigade Provinciale d’Information de la Police Nationale, sur demande du Tribunal d’Instruction numéro 1 de Jaén, analyse depuis des mois les téléphones portables et les messages WhatsApp échangés par l’ancien maire de Jaén jusqu’aux dernières élections, le socialiste Julio Millán, et le principal suspect de la fabrication de preuves pour imputer un faux délit électoral aux conseillers du PP, pour tenter de percer le mystère qui se cache derrière chaque comportement.

Ici la source de l’info.

Une Mexicaine vivant en Espagne adore cet invento de son pays : « C’est le top du top ! »

Ivi, une jeune Mexicaine vivant en Espagne, partage sur TikTok ses découvertes culturelles depuis son installation en Andalousie. Elle évoque des aspects surprenants tels que le style des pharmacies, les magasins ouverts 24h/24, l’accent andalou, les propinas, le permis de conduire, le caractère direct des Espagnols ou encore la Semaine Sainte à Séville. Récemment, elle a partagé sa passion pour les persianas espagnoles, soulignant leur efficacité pour bloquer la lumière. En comparaison avec les stores mexicains, elle s’extasie sur ces systèmes modernes qui s’installent à l’extérieur des fenêtres. Ses followers, notamment des Espagnols, partagent avec elle leur expérience des contraventanas en bois ou des stores. Ivi conclut en affirmant qu’elle ne pourrait désormais plus se passer des persianas, marquant ainsi une nouvelle étape dans sa vie quotidienne.

Ici la source de l’info.

Le conseil municipal de Santiponce prône la tarification des entrées à Itálica et San Isidoro : une mesure controversée mais nécessaire !

La primera teniente de alcalde del Ayuntamiento de Santiponce (Sevilla), María Teresa Melgar (IU), a exprimé le soutien de la municipalité à la proposition de la Junta de Andalucía de fixer des tranches de prix pour l’accès à des sites culturels gérés au niveau régional, tels que Itálica et le monastère de San Isidoro del Campo, à condition que les recettes «rejaillissent» sur l’amélioration de la conservation de ces sites.

En entrevue avec Europa Press, María Teresa Melgar a expliqué que la municipalité de Santiponce ne voit pas d’un mauvais œil l’instauration d’un «prix symbolique» pour entrer dans le site archéologique d’Itálica, où reposent les ruines de l’ancienne ville romaine, berceau de l’empereur Trajan et patrie de la famille d’Hadrien; ainsi que le monastère fortifié de San Isidoro del Campo, fondé en 1301 et véritable joyau du gothique et du mudéjar.

Itálica a été une fois de plus le monument géré au niveau régional de la province de Séville ayant reçu le plus grand nombre de visiteurs l’année dernière avec un total de 155 496 personnes; suivi du monastère de San Isidoro avec 39 297 visites au cours de l’année 2023.

Dans ce sens, la première teniente de alcalde de Santiponce a défendu la valeur des monuments de la localité, pesant le projet de candidature d’Itálica à la déclaration de Patrimoine Mondial, et bien qu’elle reconnaisse que récemment la Consejería de Turismo y Cultura a rouvert le mirador du théâtre romain, qui était fermé depuis des années faute de personnel pour assurer son ouverture de manière continue; elle a assuré que dans ces sites culturels, «le personnel continue de manquer».

Elle a même exposé que la municipalité a eu connaissance de moments où personne n’était présent à la billetterie d’entrée d’Itálica, entraînant la perte du décompte des visiteurs pendant cette période.

C’est pourquoi, Teresa Melgar a déclaré que la municipalité de Santiponce soutient l’idée d’instaurer un prix pour l’accès à ces monuments, à condition que les recettes soient utilisées pour améliorer la conservation et la gestion de ces biens culturels et historiques.

L’idée de la Consejería de Turismo y Cultura, selon Arturo Bernal, le titulaire du secteur, est de fixer des tranches de prix, une sorte de gradation en fonction de la qualité et de la quantité des services offerts dans les musées ou les sites archéologiques, en prenant en compte des critères tels que l’emplacement – s’il s’agit d’une zone urbaine ou rurale, comme c’est le cas de sites archéologiques difficiles d’accès.

Les aspirations du gouvernement andalou, selon le conseiller, visent à obtenir plus de fonds pour disposer de sites culturels «plus modernes et de meilleure qualité», tant en ce qui concerne leurs collections que leurs infrastructures et leurs activités.

Ici la source de l’info.

Moreno Bonilla accueille chaleureusement les supporters de la finale de la Coupe du Roi

Le président de la Junta de Andalucía, Juanma Moreno Bonilla, s’est exprimé avec neutralité à l’approche de la finale de la Copa del Rey. Interrogé sur ses préférences quant à l’équipe qu’il aimerait voir remporter le trophée ce soir à Séville, il a choisi de rester impartial. Lors d’une interview sur Radio Euskadi, Moreno Bonilla a souligné l’importance du sport pour promouvoir des valeurs positives et pour offrir un moment de répit face à la réalité politique quotidienne en Andalousie.

Le président andalou a salué l’afflux de supporters de l’Athletic Club de Bilbao dans les rues de Séville et a loué le comportement exemplaire des deux groupes de supporters en amont de la rencontre. Il a souligné que le sport permet de rassembler et de promouvoir des valeurs sociales importantes.

Cette finale de la Copa del Rey entre l’Athletic Club et le RCD Mallorca, qui se tiendra à l’Estadio de la Cartuja, est un événement majeur qui mobilise les passionnés de football à travers toute l’Espagne. Juanma Moreno Bonilla a exprimé son soutien à un événement sportif qui transcende les clivages et qui unit les peuples à travers la passion commune pour le sport.

Ici la source de l’info.

Antonio Sanz nie toute incompatibilité pour l’ex-vice-conseiller de la Santé chez Asisa: « Pas de problème »

Le conseiller de la Présidence, de l’Intérieur, du Dialogue social et de la Simplification administrative, Antonio Sanz, a affirmé ce vendredi qu’il n’y avait « pas de cas » d’incompatibilité pour l’ancien vice-conseiller de la Santé et ancien directeur général du Service andalou de la Santé (SAS), Miguel Ángel Guzmán, tandis qu’il a soutenu que « la Junta a simplement rempli son devoir en produisant un rapport de l’Inspection des Services de la Consejería de Justicia ».

Sanz a réagi après la publication du rapport de la Secrétairerie générale pour l’Administration publique de la Consejería de Justicia sur la pertinence de la nomination de Guzmán en tant que directeur médical en Andalousie de l’assureur Asisa, ayant attribué des contrats à des hôpitaux appartenant à cette société.

Le rapport de la Junta a limité l’incompatibilité à son mandat de directeur général du SAS, couvrant une période de deux ans à partir de la fin de ses fonctions, conformément à la Loi 5/2003 sur l’incompatibilité des hauts fonctionnaires de la Junta d’Andalousie. Ainsi, cette incompatibilité expirerait en juillet de cette année, Guzmán ayant cessé d’être le responsable du SAS en juillet 2022.

S’exprimant devant les médias à Séville avant de présider une réunion de coordination du Plan Romero 2024, Sanz a déclaré « je l’ai déjà dit l’autre jour : il n’y a pas de cas ici », se disant « très surpris » que l’opposition veuille « enflammer » le débat sur le recrutement de Guzmán par Asisa alors qu’il lui avait attribué des contrats en tant que haut fonctionnaire de l’administration régionale.

« C’était soit compatible, soit incompatible », a soutenu le conseiller, expliquant que suite à ce rapport de la Consejería de Justicia, « nous savons maintenant qu’il y a une circonstance qui dure jusqu’au 29 juillet », déduisant que « il lui reste très peu de temps pour que cette circonstance n’existe plus car l’incompatibilité ne serait que pendant la période où l’ancien vice-conseiller était directeur général du SAS ».

Sanz a souligné le fait que, au-delà des conclusions du rapport de la Junta d’Andalousie sur la période d’incompatibilité de Guzmán, l’ancien vice-conseiller a annoncé jeudi soir qu’il « repoussait son recrutement » par l’assureur, affirmant ainsi que « j’ai toujours dit qu’il n’y avait pas de cas car soit c’était compatible, soit c’était incompatible et maintenant il y a encore moins de cas ».

« Si certains espéraient faire de cela un grand scandale, ils vont être déçus », a conclu Sanz sur la résolution de cette controverse, convaincu que « il s’agissait simplement de respecter la loi et c’était très facile ».

Ici la source de l’info.

Apprendre le bonheur avec Carlos Andreu: Le secret du bonheur révélé!

Le

Colegio Adharaz-Altasierra du Grupo Attendis à Séville organise son espace de rencontre traditionnel Attendis Talks le 4 avril à 19h30 à l’Auditorium Municipal de Tomares Rafael de Léon, en collaboration avec la mairie de Tomares.

Qui est Carlos Andreu?

Carlos Andreu est un coach expert en motivation et développement personnel. Il est titulaire d’un MBA de l’IESE et enseigne régulièrement à l’Université de Navarre, au CEU, à l’Antonio de Nebrija et dans des écoles de commerce comme l’IESE-IRCO ou l’Instituto Internacional San Telmo. Il est l’auteur du best-seller « Del ataúd a la cometa ».

Le Colegio Adharaz-Altasierra fait partie du réseau des écoles du Baccalauréat International et de la plus grande institution éducative privée du Sud de l’Europe : Attendis, avec 20 écoles et 13 Attendis Preschool en Andalousie et en Estrémadure, qui célèbre cette année son 50e anniversaire. Attendis Talks est un espace de rencontre et de réflexion sur des thèmes liés à l’éducation et à la famille, qui se tient dans l’une des dix villes où sont présentes les écoles d’Attendis, en Andalousie et en Estrémadure.

Des conférenciers de renom tels que Emilio Duró, Marian Rojas, Adolfo Suárez Illana, Toni Nadal, Victor Kuppers, Elsa Punset, Edurne Pasabán, Emilio Calatayud, Pedro García Aguado, Julen Lopetegui ou Luis Gutiérrez Rojas ont participé aux éditions précédentes, attirant un public nombreux, avec plus de 8 000 participants.


Ici la source de l’info.

Vengeance sauvage : un jeune garçon venge la mort de son père en battant à mort l’assassin de son père pour vol de haricots sur sa ferme

La paliza mortelle s’est produite il y a quelques semaines à l’intérieur d’une pharmacie de la localité. Le jeune s’est enfui mais a été arrêté et placé dans un centre pour mineurs.

Vengeance à Rociana del Condado. **Un mineur de 17 ans** a été arrêté pour avoir apparemment tué à coups de poing un vieil homme de 74 ans il y a quelques semaines à l’intérieur d’une pharmacie de la ville, selon Canal Sur.

**La victime avait été condamnée en mai 2023 à 15 ans de prison** (par la Cour provinciale de Huelva et la Cour supérieure de justice d’Andalousie) pour un crime commis en 2020. Il avait en effet assassiné par plusieurs balles le père du mineur qui l’a maintenant tué, le motif étant qu’il lui volait des fèves dans sa ferme, une situation qu’il avait déjà signalée à plusieurs reprises.

**Lisez l’intégralité de l’article sur Huelva24.**

Reportar un error

Ici la source de l’info.

Andalousie bat des records avec plus de cotisants que jamais et moins de 700 000 chômeurs

En mars 2024, la région a enregistré un record de nouveaux affiliés à la Sécurité sociale, avec près de 50 000 personnes rejoignant le système en un seul mois. Cette croissance significative est attribuée en partie à l’approche de la Semaine Sainte, malgré les intempéries qui ont marqué l’événement. Le nombre total de cotisants en Andalousie a atteint 3,399 millions, dépassant ainsi les prévisions initiales.

Cette augmentation des affiliations témoigne d’une dynamique positive sur le front de l’emploi dans la région, soulignant une reprise économique encourageante. Les secteurs du commerce et des services ont particulièrement bénéficié de cette tendance, créant de nouvelles opportunités pour les travailleurs.

L’image d’une dépendante dans un commerce traditionnel, capturée en préparation de la Semaine Sainte, illustre la vitalité de l’économie locale et la contribution de chaque individu à sa croissance. Cette photographie, prise par Valerio Merino, reflète l’atmosphère animée et l’esprit communautaire qui animent les entreprises de la région.

En résumé, la forte augmentation des affiliés à la Sécurité sociale en Andalousie est un signe positif de la reprise économique et de la création d’emplois. Cette tendance encourageante souligne le potentiel de croissance de la région et l’engagement des travailleurs à contribuer à son développement.

Ici la source de l’info.

Que faire à Séville aujourd’hui ? Lundi 1er avril 2024 : Découvrez les incontournables de la ville !

Seville clôture une Semaine Sainte inhabituelle sous la pluie et entame un nouveau mois avec l’objectif de redresser la barre après ce revers. Pour cela, rien de mieux que de commencer par les plans culturels et de loisirs offerts par la ville qui se remet progressivement du choc. Des concerts, des expositions ou des visites culturelles peuvent être la clé pour commencer la semaine en harmonie. Voici les meilleures activités de ce lundi :

1. Concert : Orchestre Jeune d’Andalousie au Teatro de la Maestranza
L’Orchestre Jeune d’Andalousie (OJA) donnera un concert au Teatro de la Maestranza de Séville dirigé par Alejandro Posada et avec le violoniste Javier Comesaña en soliste. Ils interpréteront un programme comprenant le « Concerto pour violon en ré majeur, Opus 61 » de Ludwig van Beethoven et la pièce de ballet « Le Sacre du Printemps » d’Igor Stravinski. L’OJA, créé en 1994, fête son trentième anniversaire, faisant partie du Programme Andalou des Jeunes Interprètes de l’Agence des Institutions Culturelles de la Junta de Andalousie.

2. Nature Enflammée – Courants au Real Alcázar de Séville
Dans un spectacle unique conçu pour l’harmonie et la beauté de la ville de Séville, les jardins du Real Alcázar de Séville accueillent une nouvelle connexion magique avec les visiteurs à travers l’exposition Nature Enflammée – Courants, un projet artistique singulier qui ne laissera personne indifférent. La combinaison de technologie avec une forte charge lumineuse, et la créativité avec une dose d’histoire, constituent le meilleur hommage à Séville dans le quartier historique, habituée à vivre sous l’art et le mystère, cette fois-ci magnifié par un voyage qui commence avec ‘LetsGo Company’, géniteur de ce rêve si réel.

3. Exposition : XIX. Le Siècle du Portrait à CaixaForum Séville
CaixaForum Séville présente jusqu’au 9 juin l’exposition « XIX, Le Siècle du Portrait », une exposition majeure résultant de la collaboration entre la Fondation la Caixa et le Musée du Prado, qui est appelée à devenir un rendez-vous incontournable de l’agenda culturel du printemps sévillan. Après son passage par Barcelone et Saragosse, l’exposition « XIX. Le Siècle du Portrait. Collections du Musée du Prado. De l’illustration à la modernité » fait escale dans la capitale andalouse pour approfondir ce thème artistique et en particulier son apogée au XIXe siècle.

4. Exposition « Star System » de Tete Álvarez au CICUS
Tete Álvarez est l’un des artistes espagnols qui travaillent le mieux et avec le plus de profondeur dans l’analyse de l’image médiatique et de son impact dans le domaine social et politique. Dans Star System, deux univers en apparence contradictoires se rencontrent. Sur une même scène se mêlent les images que le télescope spatial Hubble capture de l’espace lointain, où se trouvent les galaxies les plus éloignées et leur évolution sur des millions d’années, et d’autre part les images des selfies qui circulent sur les réseaux sociaux de leurs auteurs.

En résumé, Séville propose une variété d’activités culturelles et de loisirs pour commencer la semaine en beauté, offrant une opportunité de découvrir des concerts, des expositions et des œuvres artistiques qui enrichiront l’esprit et les sens.

Ici la source de l’info.

Opportunité exceptionnelle chez Mercadona : préparation de commandes sans expérience pour 2 100 euros + prime de nuit !

Mercadona, la célèbre chaîne de supermarchés espagnole présidée par Juan Roig, est à la recherche de personnel pour des postes de reponedores, de préparateurs de commandes et de magasiniers, offrant des salaires pouvant atteindre 2 100 euros par mois, plus une prime de nuit. La société a lancé un processus de sélection pour ses offres d’emploi dans ses entrepôts (appelés « ruches » en interne) d’où elle distribue les achats effectués via son site web par le biais du commerce électronique. Mercadona propose également des postes dans les supermarchés et les blocs logistiques pour le quart de nuit, comme indiqué sur son Portail de l’Emploi où elle publie ses offres d’emploi dans toute l’Espagne.

L’entreprise propose des emplois avec un contrat à durée indéterminée et un salaire initial de 1 553 euros par mois, avec une progression salariale jusqu’à 2 102 euros après quatre ans d’ancienneté. À cette rémunération s’ajoute la prime de nuit. Pour postuler à ces offres d’emploi, Mercadona demande un diplôme équivalent au Brevet des Collèges. Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience préalable dans le secteur, car la formation spécifique est assurée par l’entreprise elle-même.

Mercadona propose des emplois de nuit à Madrid, en Catalogne, en Andalousie, au Pays Basque, en Aragon, aux Canaries et dans la Communauté Valencienne, selon son Portail de l’Emploi. Pour postuler à un emploi chez Mercadona, il faut s’inscrire en tant que demandeur d’emploi sur son site web. Le processus est simple : il suffit de fournir ses données personnelles, joindre son CV et répondre à un questionnaire. Une fois le compte utilisateur créé, les demandes d’emploi doivent être envoyées par voie électronique. Chaque offre d’emploi de Mercadona a un code d’identification. L’entreprise informe sur l’état du processus de sélection dans le profil du demandeur d’emploi et, en cas de succès, le candidat est convoqué pour un entretien en personne.

Ici la source de l’info.

Que faire à Séville aujourd’hui? Samedi 30 mars 2024: Découvrez les incontournables de la ville!

Le dernier week-end de mars s’approche et c’est aussi la fin d’une Semaine Sainte marquée par la pluie. Séville vit ces jours-ci dans l’incertitude du temps, en attendant les prévisions de l’Aemet et de la radio pour savoir si les pluies vont continuer à conditionner les derniers jours de processions. Cependant, de nombreux Sévillans préfèrent des activités en dehors de cette célébration religieuse fervente, et pour eux aussi, il y a des plans différents à apprécier.

1. « Naturaleza encendida » au Real Alcázar de Séville : Du 15 février au 30 avril 2024, une expérience nocturne immersive mettant en lumière la nature du monument est proposée au public. Le parcours, intitulé « Corrientes » à Séville, comprend trois sections à travers les jardins de l’Alcazar, mettant en valeur les cultures qui ont traversé la ville.

2. Exposition de cartels des Fêtes de Printemps : Le Ayuntamiento de Séville accueille une exposition d’une sélection de cartels des Fêtes de Printemps depuis la fin du XIXe siècle jusqu’au XXe siècle. Des œuvres d’artistes renommés comme Juan Miguel Sánchez sont exposées jusqu’au dimanche de Pâques.

3. Exposition de l’activiste polonaise Małgorzata Mirga-Tas : Le Centre Andalou d’Art Contemporain de Séville présente la première exposition en Espagne de l’artiste et activiste Małgorzata Mirga-Tas. Ses œuvres mettent en avant des récits visuels positifs sur les femmes et l’iconographie gitane.

4. Exposition « XIX. Le Siècle du Portrait » au CaixaForum de Séville : Une exposition dédiée au portrait au XIXe siècle, mettant en lumière la richesse des collections du Musée du Prado. Une exploration passionnante de ce genre pictural en plein essor à l’époque des classes bourgeoises.

5. Exposition immersive de Van Gogh au Pabellón de la Navegación : Une exposition technologique mettant en scène les œuvres du célèbre peintre Van Gogh de manière immersive. Une expérience visuelle et auditive unique qui a attiré des milliers de visiteurs.

6. Exposition « Visiones expandidas » au CaixaForum de Séville : Une exposition collective sur la photographie expérimentale, présentant des œuvres de grands artistes tels que Man Ray, Dora Maar, Maurice Tabard et László Moholy-Nagy. Une occasion de découvrir l’expérimentation photographique depuis ses débuts.

En somme, Séville offre une variété d’expositions et d’activités culturelles pour ceux qui préfèrent profiter de ces derniers jours de mars loin des processions de la Semaine Sainte. Une opportunité de découvrir l’art et la culture dans une ville riche en histoire et en traditions.

Ici la source de l’info.